avril 2016
mode

À la source du raffinement

Par Sophie Rosemont
Partage

Du rouge éclatant ou sous influence bordeaux, des fleurs brodées à la main, de la soie et des transparences sensuelles, des fils d’or et d’argent, des lignes seyantes : les robes de ce jeune créateur tunisien de 30 ans sont déjà prisées des stars nationales, de Maroua Hani à Rym Saidi en passant par Kinda Alloush. Après avoir étudié à l’École des arts et métiers puis à Esmod, d’où il sort diplômé en stylisme-modélisme, Mehdi Kallel a été mannequin et costumier au cinéma et à la télévision. C’est donc sur le terrain qu’il apprit le pouvoir d’un look réussi, du porté au défilé. Son succès à la Fashion Week de Tunis l’année dernière l’a prouvé. En avril 2015, il ouvre sa boutique dans la capitale tunisienne avec pour objectif de proposer un prêt-à-porter « de luxe » mais aussi du sur-mesure qui, très vite, séduit la clientèle féminine locale, et pas seulement… L’international lui ouvre les bras, et pour cause : il y a une véritable recherche de spiritualité chez Medhi Kallel. Sa devise : « Aucune grâce extérieure n’est complète si la beauté intérieure ne la vivifie. La beauté de l’âme se répand comme une lumière mystérieuse sur la beauté du corps. » Son inspiration : l’héritage berbère, « amazigh », tout en raffinement coloré, qu’il réussit à marier aux désirs contemporains occidentaux. Doté lui-même d’une silhouette élancée et d’une élégance innée, Mehdi Kallel n’a pas fini de faire rêver les femmes

Partage
À lire aussi dans MADE IN AFRICA
MADE IN AFRICA Cinéma Détroit, Téhéran Tabou, Knock... Ces films que vous ne devez pas rater
MADE IN AFRICA 20 questions à Roukiata Ouedraogo
MADE IN AFRICA 20 questions à Ibrahim Koma
MADE IN AFRICA On en parle Quatre livres à lire cet été

Suivez-nous