Aller au contenu principal
Série

Lupin,
le gentleman fabulateur

Par Jean Marie Chazeau - Publié en février 2021
Share
img
Le comédien ne reprend pas directement le rôle du célèbre cambrioleur.NETFLIX - DR

OMAR SY marche sur les traces du héros de Maurice Leblanc dans cet Arsène Lupin du xxie siècle. Du Louvre à l’Aiguille creuse, il se paye même la Françafrique !

PARMI LES HÉROS DE FICTION très populaires en France figure en bonne place Arsène Lupin. Le gentleman cambrioleur imaginé par Maurice Leblanc au tout début du XXe siècle a été plusieurs fois incarné au cinéma et à la télévision, avec un succès qui a dépassé les frontières de l’Hexagone. C’est dire si l’annonce d’un Lupin avec Omar Sy avait suscité des attentes et des commentaires, dont certains malheureusement très racistes. Mais le comédien ne reprend pas directement le personnage créé par le romancier. Et pour le coup, c’est son origine sénégalaise qui est mise en avant : fils d’immigré, Assane Diop tente de venger son père, injustement accusé d’avoir volé le collier de Marie-Antoinette vingt-cinq ans plus tôt chez un riche magnat parisien des médias. Il s’était tué en prison, non sans avoir glissé des indices dans un livre d’Arsène Lupin…img​​​​​​​

Les scénaristes ne font pas toujours dans la dentelle quand il s’agit de décrire le méchant, qui détient tous les journaux et chaînes TV de France, ou de récupérer chez une vieille et riche bourgeoise des diamants, « souvenirs du Congo belge ». Mais le ton se fait plus subtil quand Assane explique à ses complices comment il peut échapper à la surveillance durant une vente aux enchères en se déguisant en homme d’entretien : « C’est parce qu’ils ne nous regardent pas que nous sommes invisibles. » On peut néanmoins regretter la lourdeur des flash-back : le souvenir de son père ou ceux de sa copine de lycée devenue la mère de son fils – auquel il réussit à faire lire Arsène Lupin entre deux jeux vidéo, tout en cachant la réalité de ses activités. C’est que la série se focalise sur la parentalité et la transmission, loin de l’image de séducteur du cambrioleur… Elle en reprend tout de même les codes quand son héros se déguise, s’enfuit sur les toits de Paris ou marche sur la plage d’Étretat, vers l’Aiguille creuse. Avec une dose de spectaculaire, qui va jusqu’à envoyer valser une Ferrari dans la pyramide inversée du musée du Louvre !

Dans la même rubrique

Le Musée du quai Branly examine le lien entre plus de 150 ŒUVRES CONTEMPORAINES et les arts africains anciens. «UN PATRIMOINE, cela se défait, cela se triture, cela se recompose, cela se réinvente continûment. ».Ces mots du philosophe sénégalais Souleymane Bachir Diagne, dans un texte consacré à l’événement, résument le but que s’est fixé le commissaire de l’exposition, Philippe Dagen : proposer une scénographie conversationnelle mettant en lumière les relations entre la création actuelle et les arts africains anciens.

Publié en février 2021

Changer de vie non pas une, ni deux, mais trois fois. Se reconstruire entièrement pour aller de l’avant. Survivre à l’accident, à la maladie aussi. Pour Steves Hounkponou, « instapreneur », consultant, styliste, c’est une réalité. Et une attitude de vie qu’il partage dans sa biographie, récit cinglant des coulisses de la mode et précis de réussite individuelle.

Publié en février 2021

LE MAÎTRE MALIEN ACCORDE LA BEAUTÉ de sa kora aux harmonies d’autres cultures. Dans son dernier single « Frotter les mains », extrait de l’album Djourou, le virtuose dialogue avec le rappeur Oxmo Puccino.

Publié en février 2021