février 2017
secret de pro (Paris)

OUM SACK, Bottier-cordonnier

Par Hedi DAHMANI
Partage
Profession : bottier-cordonnier.
Signe particulier : possède un doctorat en philosophie.
 
AM : Vous faisiez des études de philosophie… Pourquoi devenir bottier et cordonnier ?
Au départ, c’était pour moi-même. En arrivant du Cameroun en 1984, je chinais à Paris, notamment des souliers anciens et je ne trouvais pas ce savoir-faire dans les modèles récents. Pourquoi la qualité avait-elle autant baissé ? J’ai appris pour comprendre…
 
Qu’est-ce qui définit une belle paire de chaussures ?
C’est une paire qui est bien portée et bien entretenue, qui reflète la personnalité du propriétaire. Et ce, quels que soient sa forme ou son prix. Les chaussures disent beaucoup de celui qui les porte.
 
Qu’appréciez-vous le plus dans votre métier ?
Le contact, le dialogue avec les clients. Cordonnier ou bottier n’est pas ce qui me définit. C’est un prolongement esthétique de ce que je suis. J’aime échanger sur le travail à effectuer mais aussi intellectuellement. Ces rencontres m’ont permis de mener à bien différents projets – comme l’ouverture prochaine d’un espace café philosophique dans ma boutique.
 
Oum Sack, cordonnerie, 64, rue Blomet, 75015 Paris.
Partage
À lire aussi dans MADE IN AFRICA
MADE IN AFRICA Cinéma Détroit, Téhéran Tabou, Knock... Ces films que vous ne devez pas rater
MADE IN AFRICA 20 questions à Roukiata Ouedraogo
MADE IN AFRICA 20 questions à Ibrahim Koma
MADE IN AFRICA On en parle Quatre livres à lire cet été

Suivez-nous