février 2017
Destination

Un Kenya aux chemins multiples

Par DOUNIA BEN MOHAMED
Partage
De Nairobi la dynamique en passant par les 53 parcs et réserves naturelles du pays, ce voyage vers le berceau de l'humanité ouvre aussi en grand sur l’Afrique de demain.
 
C’EST ICI que l’histoire de l’homme a commencé, il y a 6 millions d’années. En 2015, on a même découvert les plus vieux outils du monde, des pierres taillées vieilles de 3,3 millions d’années, près du lac Turkana, au nord du pays.
 
Loin des sites archéologiques, la principale attraction touristique reste les Big Five (éléphant, lion, léopard, buffle, rhinocéros) à portée de main, dans l’un des 53 parcs et réserves que compte le Kenya, pionnier dans la politique de préservation des espèces animales sur le continent. Les touropérateurs multiplient les offres « exotiques », souvent combinées avec un séjour balnéaire. Les plages kényanes, autour de Mombassa (au sud) notamment, font toujours plus que rêver…
 
Mais au-delà de cette image de carte postale, les autorités, confrontées à une baisse d’activité avec les attaques terroristes, tentent de faire connaître un autre Kenya. Un pays qui, depuis toujours, a été une terre de rencontres, de brassages des populations : des Masaï, un peuple de pasteurs qui a traversé les époques sans perdre de son authenticité, aux Borana, venus d’Éthiopie, ou encore les Rendille, éleveurs de chameaux. Plus celles issues de migrations plus récentes, dont les White Settlers, héritiers des familles d’agriculteurs d’origine britannique, et les Indo-Pakistanais, dont les temples se multiplient à Nairobi.
 
Ville cosmopolite, vitrine de cette nouvelle Afrique, à cheval entre tradition et modernité, avec ses célèbres malls mais également ses petits marchés où l’on trouve de nombreux produits made in Kenya : une multitude de fruits, du thé ainsi que des fleurs, en particulier des roses. L’activité économique, dopée par le secteur des nouvelles technologies, attire de nombreux investisseurs internationaux et africains. Dans les hôtels, ses visiteurs affairés croisent des initiés en partance vers l’aventure. Après les alpinistes et randonneurs, habitués du mont Kenya, des athlètes viennent s’entraîner dans le pays (qui fournit de nombreux médaillés aux Jeux olympiques), ainsi que des kitesurfeurs… Une manière d’aller à la rencontre de l’Afrique d’aujourd’hui… Et de demain ! Le Kenya en est incontestablement une des plus belles vitrines.
Partage
À lire aussi dans MADE IN AFRICA
MADE IN AFRICA 20 questions à Sianna
MADE IN AFRICA Cinéma Les films à voir au mois de juillet
MADE IN AFRICA Cinéma I'm Not a Witch : le camp des sorcières
MADE IN AFRICA Léonora Miano Labyrinthes initiatiques

Suivez-nous