Aller au contenu principal

Editos

C’est la guerre ! Celle des vaccins contre le Covid-19… Les États-Unis, l’Europe, la Chine, la Russie fabriquent les produits, livrent ou ne livrent pas les doses à X ou à Y, et il n’y en a jamais assez pour tous. En Occident, depuis janvier dernier, c’est la course. Les campagnes vaccinales doivent aller vite, enrayer les seconde et troisième vagues de coronavirus qui émergent un peu partout. Et chacun cherche sa dose. Grâce, entre autres, au programme Covax, le dispositif d’accès mondial pour un vaccin contre le Covid-19 – auquel participent 172 pays dans le monde –, l’Afrique a commencé à recevoir des petits lots du précieux sérum au cours des dernières semaines. Et certains États ont commencé à piquer : le Rwanda, la Côte d’Ivoire, le Maroc, le Ghana…

Publié en avril 2021

On le sait, en quarante ans, la Chine est passée d’un immense empire pauvre au statut de pre mière économie du monde. C’est une performance unique dans l’histoire de l’humanité. Sur la période, le pays a affiché une croissance moyenne de 10 % par an. Et son PIB global a été multiplié par 38. En 1981, la Chine avait exporté pour 25 milliards de dollars. Aujourd’hui, ses exportations atteignent près de 3 000 milliards.

Publié en avril 2021
OCP

Voyage en Afrique, depuis Paris, au moment où les restrictions de déplacement font rage. Avec un vrai motif, dûment attesté par trois ou quatre documents. Et le fameux test PCR négatif, exigé par tous les pays. Normal, avec cette épidémie de Covid-19 qui ne faiblit pas, c’est évidemment le plus important.

Publié en mars 2021

Pendant que les pays riches s’écharpent pour accéder aux doses vaccinales, pendant que l’Europe se divise sous l’effet de ses égoïsmes, pendant que les Chinois et les Russes tentent d’utiliser leurs technologies vaccinales pour accroître leur influence, pendant que les États-Unis « mettent le paquet » avec une offensive à coups de milliards de dollars, l’Afrique tente de trouver une réponse à la crise du Covid-19.

Publié en mars 2021

Il y a sept mois, au début de la crise du Covid-19, les projections les plus sinistres sur l’avenir du continent africain pullulaient. Dans la presse affolée, chez les épidémiologistes chagrins, dans les discours pessimistes de l’OMS. Pourtant, si le virus fait des ravages en Amérique, en Europe et en Inde, il semble épargner relativement l’Afrique. Dernières données fin septembre de l’OMS : 1,4 million de cas et 35 000 décès… Mieux, dans les pays les plus touchés, comme l’Algérie, le Nigeria, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Ghana ou le Sénégal, les infections ont diminué ces deux derniers mois et continuent de chuter régulièrement.

Publié en octobre 2020

C’est une crise économique majeure, de proportion historique, quelque chose qui ressemble à un ouragan à l’échelle de la planète. Le Covid-19, maladie du déplacement, met à genoux l’économie globalisée sans que l’on sache combien de temps encore va durer ce carnage… Les États-Unis, l’Europe vont dépenser des milliers de milliards pour soutenir leur économie face à la pandémie. Ils engagent de l’argent qu’ils n’ont pas, qu’ils empruntent, et qu’au fond, ils ne rembourseront jamais vraiment. À chaque fois qu’un prêt arrivera à maturité, les États réémettront une nouvelle dette pour payer l’ancienne… C’est un mécanisme parfait qui fonctionne sur la confiance des marchés et sur une certaine hypocrisie générale. Et parce que les liquidités à l’échelle de la planète sont immenses. C’est là où commence une forme d’injustice.

Publié en octobre 2020

Tout début août, aux États-Unis, pays le plus puissant de la Terre. À 90 jours d’une élection présidentielle qui s’annonce cruciale, pour le monde entier. L’épidémie de Covid-19 est hors de contrôle, avec près de 160 000 décès et 4,7 millions de contaminations au 3 août. Les États-Unis sont devenus le pays le plus touché au monde. Victimes des errements cyclothymiques de leur président, de la politisation de la crise, d’un mille-feuille institutionnel paralysant. Et de la mentalité de cow-boys d’une grande partie de la population.

Publié en août 2020

À ce jour, près de la moitié de la population mondiale est présente sur les réseaux sociaux. Et durant les douze derniers mois, en partie du fait de la pandémie de Covid-19, le nombre d’utilisateurs a augmenté d’environ 10 %, soit de 12 nouveaux utilisateurs par seconde. Super ! Les divers confinements ont poussé les habitants de la planète entière à communiquer différemment, les télétravailleurs à bosser à distance, arborant souvent un visage déformé sur un petit écran, les élèves à se connecter pour ne pas perdre pied dans leur cursus. Bref, l’utilisation des applis et autres solutions high-tech ont le vent en poupe

Publié en août 2020

Je sais, le sujet est l’un des chouchous du « C’est comment ? » Mais là, l’occasion est trop belle pour ne pas en remettre une petite couche pour tous… Juillet verra certains d’entre vous prendre des vacances. Après les confinements et autres auto-confinements imposés par la pandémie de Covid-19, ceux qui ont télétravaillé, gardé leur emploi ou thésaurisé auront les moyens et l’envie de bouger un peu et de partir en villégiature. Mais cette fois-ci, le choix du tourisme domestique risque de s’imposer. Les frontières seront fermées pour la plupart, les hôtels loin d’être tous rouverts dans le monde, et les mesures de sécurité à l’entrée des pays « open », avec souvent quatorzaine et tout le tintouin, pas gérables.

Publié en juillet 2020

Au centre, il y a ce fleuve qui coule depuis la nuit des temps, le plus long du monde (6 700 km) avec l’Amazone. Le Nil tire ses eaux d’un bassin d’alimentation gigantesque, qui couvre près du dixième de la surface de l’Afrique. Un écosystème peuplé de 250 millions d’habitants et qui concerne 11 pays riverains. Le fleuve mythique prend sa première source au cœur du continent, au lac Victoria (Nil Blanc). Et sa seconde dans les contreforts montagneux éthiopiens et le lac Tana (Nil Bleu). Ces deux branches se réunissent à Khartoum, la capitale du Soudan, avant de poursuivre une course lente et puissante vers la Méditerranée. Le Nil, majestueux, associé presque exclusivement par l’histoire et par la légende à la grande Égypte, celle des pharaons, des pyramides, de Nasser, de la révolution de la place Tahrir et celle des généraux inamovibles…

Publié en juillet 2020

ON EN PARLE

Depuis octobre dernier, la Tunisie peut compter sur deux pavillons dans le célèbre campus international universitaire de Paris  avec le pavillon Habib Bourguiba.

Publié en avril 2021

C’est le roman d'une vie. Celle d’une femme lumineuse, confrontée aux regards d’une France coloniale. Une vie que l’art et les amitiés sélectives subliment enfin.

Publié en avril 2021

En 2018, Mo Jodi, premier album du groupe, plaçait le créole au centre de la scène Blues internationale. Aujourd’hui, le trio est de retour avec le fiévreux 4 ED MATEN, qui rend hommage aux travailleurs. Interview de son leader.

Publié en avril 2021

Quand la porcelaine de Limoges rencontre le célèbre tissu africain. Une entreprise lancée en 2019 par Absa Char Say.

Publié en avril 2021

LES PHOTOS DE CE PORTRAITISTE BURKINABÉ montrent une esthétique contemporaine de l’Afrique. Son œuvre L’Homme et la Matière a été sélectionnée pour illustrer l’affiche du prix Pictet en 2021.

Publié en mars 2021

L’Homme qui a vendu sa peau est nommé aux Oscars. Une première pour un long-métrage tunisien, et un nouveau signe de la reconnaissance internationale d’une nouvelle génération.

Publié en mars 2021

BUSINESS

Le début d’année a été marqué par des annonces sur le déploiement massif de cette technologie en 2021. Des déclarations prématurées, la majorité des pays installant la 4G. Et même si elle est prometteuse, elle s’adressera en priorité aux entreprises.

Publié en avril 2021

Le pays subit le contrecoup de la pandémie, qui le plonge dans une forte récession et amplifie les faiblesses d’une économie rentière.

Publié en avril 2021

Pétrole, blé, cuivre, maïs... Le prix de nombreux produits de base flambant depuis l’automne 2020, des banques anticipent un nouveau supercycle.

Publié en avril 2021

La guerre planétaire entre Spotify et Apple Music ouvre un front sur le très prometteur marché africain. Mais les acteurs locaux n’ont pas dit leur dernier mot.

Publié en avril 2021

Les moins de 25 ans représentent 60% des chômeurs africains. Et avec la poussée démographique, la population active triplera demain. Il faudra alors créer 1,7 million de postes par mois. Les pays en sont loin. Cette pénurie est une véritable bombe à retardement.

Publié en mars 2021

Plutôt discrète jusque-là, la Banque africaine d’import-export s’impose aujourd’hui comme un acteur clé dans le paysage bancaire sur le continent.

Publié en mars 2021

DOSSIERS ET DECOUVERTES

Réélu, Alassane Ouattara est au centre de l’échiquier. Et au pilotage d’un nouveau mandat crucial pour le pays. Stabilité, émergence, accélération des réformes et transition générationnelle seront au cœur des enjeux.

Publié en janvier 2021

Après s’être imposé comme un hub logistique majeur, le pays s’engage résolument dans la montée en gamme et la diversification de son écosystème.

Publié en décembre 2020

2011-2021… En dix ans, le pays s’est profondément transformé, renouant avec la croissance malgré une menace sécuritaire accrue. Visite sur les bords du grand fleuve au moment où se prépare l’avenir.

Publié en novembre 2020