Aller au contenu principal

Ali Mahdavi : du beau bizarre

Par Michael.AYORINDE - Publié en février 2011
Share

Impertinent et glamour, Ali photographie rock stars, actrices et mannequins les plus mythiques. Ses muses s’appellent Monica Belluci, Kylie Minogue ou Brahim Asloum, boxeur sexy dont il a magnifié la beauté pour la couverture de Vogue Homme. Cet incroyable touche-à-tout, originaire de Téhéran, se fait toujours remarquer.
On se souvient d’une de ses campagnes de publicité où la strip-teaseuse Dita Von Teese posait pour la marque de lingerie Wonderbra. Ali est fasciné par la femme sophistiquée et névrotique. Comme un écho à son enfance, où, très jeune, il accompagnait sa mère, dont il vante la grande élégance, aux défilés de haute couture.

Directeur artistique du Crazy Horse, temple parisien du « nu chic », il a cosigné avec Philippe Découflé, autre créatif avant-gardiste, le spectacle Désirs : talons vertigineux, effets spéciaux, effeuillages sexy…
Mais qui est, au fond, cet artiste étrange ? Son autoportrait en homme kangourou, où un nourrisson émerge de son ventre, ou encore celui où il se représente avec des bébés incorporés à son crâne chauve laissent songeur...

Par Catherine Faye

Dans la même rubrique

Après un premier album chaleureusement reçu, ce supergroupe féminin panafricain REVIENT EN FORCE avec un nouvel opus bien nommé.

Publié en février 2020

Phénomène de la pop orientale, la chanteuse franco-tunisienne séduit dans le monde arabe comme en Europe. Par mon nom, son nouvel EP, explore avec force et poésie ses identités multiples et mêle les sonorités des deux rives de la Méditerranée.

Publié en août 2019

Elle est sur tous les fronts. Chanteuse, militante, africaine, voyageuse, la star née au Bénin mène ses carrières au pas de charge, comme dans l’urgence. Rencontre et retour sur un parcours où tout est rythme.

Publié en août 2019