Aller au contenu principal
Recherche

Des vaccins « made in Africa » en vue

Par Jean-Michel Meyer - Publié en juin 2021
Share

Plusieurs initiatives contre le Covid-19 émergent sur le continent, afin de briser sa trop grande dépendance vis-à-vis de l’extérieur.

​​​​​​​Variants britannique, sud-africain, indien… Les menaces pèsent sur le continent [voir pp. 38-45]. « Le manque de vaccins accroît le risque de résurgence du Covid-19 », a réaffirmé, en mai, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), relevant que l’Afrique ne représentait plus que « 1 % des doses de vaccin administrées dans le monde, contre 2 % il y a quelques semaines ». Les chiffres sont sans concession. Le continent « ne fabrique que 1 % des vaccins nécessaires à ses 1,3 milliard d’habitants », relève le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique). Réunis en avril, les chefs d’États du continent ont décidé de rompre cette trop grande dépendance à l’égard de la solidarité internationale. D’ici 2040, l’Afrique devra fabriquer 60 % des doses dont elle a besoin, a décrété le CDC Afrique. Et mi-avril, l’Union africaine a noué un « partenariat pour la fabrication de vaccins africains », grâce à la création de cinq pôles de recherche et de production, avec l’appui de la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), la banque...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Le Cap-Vert, l’Égypte, le Kenya, la Namibie, la Tanzanie, et d’autres pays sont à nouveau ouverts aux touristes étrangers, sous conditions sanitaires.

Publié en juillet 2021

Le modèle économique du royaume, critiqué par le roi depuis 2017, a été revisité par une commission qui promet une croissance de 7 % à partir de 2030.

Publié en juillet 2021

Avec l’incertitude sur l’aide au développement et le poids croissant de la dette, les États du continent n’ont pas d’autre choix que de mobiliser les ressources fiscales domestiques pour restaurer leur marge de manœuvre budgétaire, réduite par la crise sanitaire.

Publié en juillet 2021