Aller au contenu principal
Perspectives

Et si c’était la fin de l’Ethiopie ?

Par Cédric Gouverneur - Publié en avril 2021
img
La capitale,Addis-Abeba,symbole de l’émergence économique du pays. SHUTTERSTOCK

Le géant africain s’enlise dans la crise du Tigré. Et les forces centrifuges historiques, ethniques, régionales pourraient accélérer les fractures. Sans compter l’implication de l’Érythrée...Le deuxième pays le plus peuplé du continent doit impérativement réformer son modèle institutionnel, son vivre ensemble pour éviter le crash.

L’histoire comptabilisera peut-être le conflit au Tigré, qui menace d’entraîner la dislocation de tout l’édifice éthiopien, dans la longue liste des conséquences géopolitiques de la pandémie de Covid-19. Il y a un an, les autorités fédérales prenaient prétexte des mesures sanitaires afin de reporter les élections, initialement prévues en mai 2020. Mais la tenue des scrutins était compromise avant même la pandémie, en raison de l’accumulation des violences politiques, motivées par les rivalités ethno-nationalistes. Révolte des Oromos, groupe ethnique (un tiers des 110 millions d’Éthiopiens) qui s’estime depuis toujours méprisé par le pouvoir central – qu’il soit monarchique, communiste ou fédéral. Tentative de coup d’État, en juin 2019, de nationalistes amharas (30 %), nostalgiques de l’Empire renversé en 1974. Et enfin, attaque du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), représentant la minorité tigréenne (6 %) : ce fer de lance de la lutte armée contre le régime de Mengistu (1974-1991) a dominé les instances dirigeantes pendant près de trente ans. Jusqu’à ce que le nouveau Premier ministre, Abiy Ahmed, l’en écarte sans ménagement en 2018. 

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Béchir Ben Yahmed, fondateur de Jeune Afrique, nous a quittés ce matin, lundi 3 mai 2021. Il avait 93 ans. BBY a mené une vie de journaliste, d’éditorialiste et d’entrepreneur, une vie libre, forte et dense. L’enfant de Djerba en Tunisie a été un Africain engagé, un militant de la libération des peuples, de l’émancipation des « sud », un animateur exigeant du débat public depuis les indépendances, un observateur lucide de la vie du monde. Son travail sur près de six décennies a contribué à la prise de conscience d’une multitude d’entre nous. Il a mené son dernier combat, contre le virus du Covid-19, jusqu’au bout et avec courage.

Publié en mai 2021

Pendant plusieurs mois, Anne-Sophie Jahn a enquêté sur une LIAISON ÉTONNANTE : celle qu’ont entretenue la superstar du reggae et la fille d’Omar Bongo. En résulte un ouvrage passionnant.

Publié en avril 2021

La disparition brutale d’Hamed Bakayoko, Premier ministre, compagnon de route du président Ouattara, personne clé du dispositif politique, a stupéfié la Côte d’Ivoire. Le pays se relève de ce traumatisme, tout en cherchant à reprendre le cap de la modernisation.

Publié en avril 2021