Aller au contenu principal
Modes

Fashion power !

Par Blé Pockpa - Publié en septembre 2021
Share

Des stylistes audacieux, de toutes les générations, réinventent leur métier en brassant les influences et en modernisant les techniques traditionnelles. Rencontres en textes et en images.

Pathé’O, le pape des tailleurs 

Le célèbre couturier Pathé’O nous a reçus dans son atelier mythique de Treichville, Avenue 6, rue 17. Il nous a raconté son expérience avec la maison de haute couture française Dior et sa fameuse chemise Mandela.​​​​​​​

Fashion power !
Kader Diaby

AM : Quel est votre regard de doyen sur la mode africaine, pas seulement ivoirienne ? 

Pathé’O : Les choses ont bien changé ! Nous disposons de beaucoup de matières africaines. À l’époque, les pagnes arboraient de gros motifs difficiles à travailler, mais aujourd'hui, ils sont très variés. Même si je fabrique de plus en plus mon propre tissu artisanal, sachez que personne n'a travaillé le wax plus que moi, de 1985 à 2000. J'ai habillé pendant dix ans Miss Côte d’Ivoire. Mais à un moment donné, je me suis dit que s’il existait une ligne Pathé'O, il fallait créer une matière Pathé'O, une conception Pathé'O. Cela supposait d’inventer les couleurs, les motifs, la tendance… 

Parlez-nous de votre collaboration avec Dior. 

Ce fut une grande expérience pour moi, parce qu'on se...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

L'urbanisme d'Abidjan reflète les différentes phases de son histoire. Poussée par le boom économique et l'essor démographique inédit qu'elle connaît, « Babi » doit tirer les leçons du passé si elle veut préparer un avenir possible.

Publié en octobre 2021

La capitale économique s'impose comme un carrefour artistique rare, riche, dense, porté par les initiatives privées, où résonnent des voies d’expression remarquablement variées. Un melting-pot vivace qui incite les pouvoirs publics à s’engager plus concrètement dans ce secteur

Publié en septembre 2021

L'entrepreneur et propriétaire du concept store Dozo est à l’origine de La Sunday. Ce mouvement culturel l’a rendu célèbre dans les milieux branchés du continent et au-delà, via la diaspora.

Publié en septembre 2021