Aller au contenu principal
Rencontre

Jacques Attali
Guide de survie

Par Anne-Cécile Huprelle - Publié en juillet 2020
Share

Depuis plus de quarante ans, l’économiste est consulté comme un oracle. Pour lui, l’après-Covid ne prendra tout son sens qu’au sein d’un nouveau modèle, créateur de croissance, d’emplois et de bien-être, où une « économie de la vie » sera favorisée au détriment d’une « économie de la survie ».

Homme de l’ombre et ô combien amoureux de la lumière, Jacques Attali fait partie des personnalités les plus influentes du monde économique depuis la fin des années 1970, en France et en Europe. Son avis est sollicité, ses théories scrutées. Docteur en sciences économiques, il est diplômé de l’École des Mines, de l’École Polytechnique, de Sciences Po et de l’École nationale de l’administration (ENA). Né à Alger en 1943, Jacques Attali devient le conseiller spécial du président Mitterrand en 1981, puis son représentant pour les sommets du G7. Dans les années 1990, il fonde la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), dont l’objectif est de pérenniser une économie de marché dans les pays de l’Europe de l’Est. Il est également à l’initiative de l’ONG Action contre la faim (1979), du programme européen Eurêka (1984), et de la fondation Positive Planet (2012). À travers cette dernière, il...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Passeur d’une culture multiforme, le Mozambicain lusophone est aujourd’hui l’un des écrivains les plus inventifs du continent. L’œuvre foisonnante de ce poète engagé, également biologiste, puise aux racines de l’imaginaire et de la tradition orale de son Afrique natale.

 

Publié en octobre 2022

Après avoir passé près de trente-cinq ans au gouvernement camerounais, il était probablement l’une des figures les plus emblématiques des années Biya. Tour à tour délégué général au Tourisme, puis à la Gendarmerie nationale, et secrétaire d’État à la Défense, Amadou Ali est nommé secrétaire général de la présidence de la République en 1996. Il sera ensuite ministre d’État chargé de la Défense et garde des Sceaux. En 2004, il devient vice-Premier ministre, et finit sa carrière comme ministre délégué à la présidence chargé des Relations avec les Assemblées.

Publié en septembre 2022

Son dernier roman, Les Vertueux, raconte le destin d’un berger jeté dans les fracas de la Grande Guerre et de l’adversité. Pour l’auteur, cette fresque historique palpitante, pétrie de philosophie, signe son œuvre la plus accomplie. 

Publié en septembre 2022