Aller au contenu principal
Énergie

La course à l’hydrogène vert

Par Cédric Gouverneur - Publié en octobre 2022
Share
Idéalement, l’aviation commerciale pourrait se trouver décarbonée vers 2050 !.SHUTTERSTOCK
Idéalement, l’aviation commerciale pourrait se trouver décarbonée vers 2050 !.SHUTTERSTOCK

Face à l’urgence climatique, les projets de production foisonnent du Maroc à l’Afrique du Sud, en passant par Djibouti. Le continent dispose des ressources nécessaires pour devenir un acteur majeur dans ce secteur novateur.

L’hydrogène. C’est l’une des solutions les plus prometteuses pour assurer la transition énergétique vers une économie mondiale libérée des émissions de carbone, et limiter au maximum le réchauffement climatique. À la condition impérative que l’extraction du dihydrogène (H2 ) par électrolyse s’effectue non pas avec des énergies fossiles, mais au moyen d’énergies renouvelables ! C’est ce que l’on dénomme «hydrogène vert » (propre), par opposition à «hydrogène gris » (émetteur de CO2 ) [voir l’interview de Cédric Philibert pages suivantes]. Cet élément, qui est le plus répandu sur Terre – il est présent dans chaque molécule d’eau –, peut être employé pour l’industrie, dans les engrais et les transports. Deux premières voitures à hydrogène (la Toyota Mirai et la Hyundai Nexo, encore très onéreuses) sont sur le marché. À Paris, la société Hype, qui fait rouler des taxis à hydrogène depuis 2015, ambitionne de déployer une flotte de près de 10 000 véhicules pour les Jeux olympiques...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Bien que les terres rares soient indispensables aux transitions énergétique et numérique du continent, leur extraction est polluante. C’est ce dont nous met en garde Emmanuel Hache, directeur de recherche à l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) et chercheur associé à EconomiX CNRS Paris Nanterre.

Publié en novembre 2022

Les projets d’extraction se multiplient sur le continent : ces minéraux, véritables « vitamines » de la transition bas carbone et des technologies numériques, proviennent pour le moment surtout de Chine. Les Occidentaux entendent donc réduire leur dépendance envers Pékin en se tournant vers l’Afrique. Mais attention aux écueils…

Publié en novembre 2022

Le nouveau président William Ruto met fin à dix ans d’interdiction des organismes génétiquement modifiés, au grand dam des associations de défense de l’environnement.

Publié en novembre 2022