Aller au contenu principal
Géopolitique

Le Mali face à son destin

Par Cédric Gouverneur - Publié en juillet 2021
Share
Un soldat français sur la base opérationnelle de Gao.
Un soldat français sur la base opérationnelle de Gao. BENOIT TESSIER/REUTERS

L’annonce de la fin de l’opération Barkhane rebat les cartes à Bamako, où le colonel Goïta a commis son second coup d’État en neuf mois. Alors que la tenue d’élections en février 2022 paraît de plus en plus improbable, l’hypothèse de négociations avec certains groupes djihadistes semble se renforcer. Confronté à une crise multiforme, le pays sahélien est à la croisée des chemins

Le 10 juin, le président français Emmanuel Macron a annoncé la fin programmée de l’opération militaire Barkhane, laquelle avait succédé en août 2014 à l’opération Serval, qui elle-même avait été lancée en janvier 2013 afin de chasser les djihadistes et leurs alliés touaregs des villes du nord du Mali. Les quelque 5 100 soldats français déployés au Sahel depuis huit ans vont être pour moitié rapatriés. Ne demeureront sur place qu’environ 2 500 hommes des forces spéciales, avec pour mission de neutraliser les chefs djihadistes et de préparer les troupes africaines au combat. En clair, l’ex-puissance coloniale ne cherche plus à maîtriser un terrain démesurément étendu et sous-administré. « La poursuite de notre engagement au Sahel impliquera la fin LE MALI FACE À SON DESTIN de l’opération...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Bien que son actualité ne soit pas toujours des plus joyeuses ces dernières années, le pays regorge de personnalités talentueuses et passionnées qui redonnent foi en l’avenir. Petit tour d’horizon des profils les plus enthousiasmants.

Publié en juillet 2021

Son nouveau long-métrage, Sœurs, dépeint la quête identitaire de trois femmes issues de l’immigration, partagées entre la France et l’Algérie. La réalisatrice aborde le thème du déracinement, le poids de la mémoire, les luttes féminines et la difficulté à briser les silences, à bâtir un récit familial.

Publié en juillet 2021

Cette plasticienne inclassable franco-algérienne sublime le corps des femmes dans une œuvre foisonnante. Après son exposition personnelle « Eden » à la galerie Cécile Fakhoury, à Paris, en février dernier, elle est actuellement présente à la Maison des arts de Malakoff.

Publié en juillet 2021