Aller au contenu principal
Révolution

Transformons l'Afrique !

Par Cédric Gouverneur - Publié en juillet 2021
(avec Zyad Limam)
Share
Au Festival sur le Niger de Ségou, au Mali, en 2015.
Au Festival sur le Niger de Ségou, au Mali, en 2015. TIM DIRVEN/PANOS-REA

L’impact socio-économique de la pandémie a été amplifié par les faiblesses structurelles du continent. Le modèle ancien, postcolonial, est-il à bout de souffle ? Il faut réinventer un développement endogène, plus inclusif. Il y va de l’avenir de la jeunesse africaine, des centaines de millions de citoyens hyperconnectés qui, face au manque de perspectives, pourraient être séduits par deux mirages mortifères : l’exil ou l’impasse extrémiste.

Les défis de la jeunesse

L’ÂGE MÉDIAN du continent est d’à peine 20 ans (19,6), contre 30,4 ans à l’échelle du globe. Le Niger, le Tchad, le Mali et l’Ouganda disposent des populations les plus juvéniles de la planète, avec un âge médian de 15-16 ans. En Afrique du Nord, il est un peu plus élevé qu’en Afrique subsaharienne : 28,9 ans pour l’Algérie, 29,7 ans au Maroc, et 32,7 ans en Tunisie. Les pays d’Afrique subsaharienne comportent ainsi mécaniquement peu de personnes âgées, de 2 % à 3 %. Alors que des nations comme le Japon ou la Corée du Sud voient leur population vieillir, la jeunesse de l’Afrique est un atout : elle explique par exemple la faible mortalité due...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Bien que son actualité ne soit pas toujours des plus joyeuses ces dernières années, le pays regorge de personnalités talentueuses et passionnées qui redonnent foi en l’avenir. Petit tour d’horizon des profils les plus enthousiasmants.

Publié en juillet 2021

Son nouveau long-métrage, Sœurs, dépeint la quête identitaire de trois femmes issues de l’immigration, partagées entre la France et l’Algérie. La réalisatrice aborde le thème du déracinement, le poids de la mémoire, les luttes féminines et la difficulté à briser les silences, à bâtir un récit familial.

Publié en juillet 2021

Cette plasticienne inclassable franco-algérienne sublime le corps des femmes dans une œuvre foisonnante. Après son exposition personnelle « Eden » à la galerie Cécile Fakhoury, à Paris, en février dernier, elle est actuellement présente à la Maison des arts de Malakoff.

Publié en juillet 2021