Aller au contenu principal
Djadja

Aya Nakamura
African star !

Par Astrid Krivian - Publié en février 2021
Share
img
CHARLOTTE HADDEN/THE NEW YORK TIMES-REDUX-REA

Elle est née à Bamako, a grandi en banlieue parisienne et, en quelques années, s’est imposée comme la diva de son époque, éblouissant par son style, son rythme, sa décontraction provocante. Icône générationnelle aux publics multiples, elle a littéralement conquis la planète. Tentative de portrait d’Aya Nakamura, artiste phénoménale.

Elle a choisi son nom de scène d’après le personnage de la série TV américaine Heroes, Hiro Nakamura, lequel a le pouvoir de voyager dans le temps et de se téléporter. À 25 ans, la chanteuse, qui affectionne les perruques bleu électrique ou blond platine de super-héroïne, a elle aussi défié, à sa manière, les lois du temps et de l’espace. En quelques mois, sa carrière a connu une ascension fulgurante, propulsant sa musique au sommet des hit-parades. Exportant sa pop au-delà des frontières hexagonales, elle connaît un succès planétaire phénoménal, depuis l’Afrique jusqu’en Amérique latine.

Ses chansons affichent des performances vertigineuses et ne cessent de battre des records. Promu notamment par un gigantesque panneau publicitaire à Times Square, en plein cœur de New York, son troisième album, Aya, édité le 13 novembre dernier, était certifié disque d’or (50 000 équivalent ventes) en France, dès le mois suivant. Le titre « Doudou » est single d’or (15 000 000 équivalent ventes), tandis que « Jolie Nana » affolait les compteurs des plates-formes de streaming dès sa sortie cet été, se hissant à la première place en seulement trois jours sur Apple Music, Deezer et Spotify. Elle est d’ailleurs la chanteuse francophone la plus écoutée dans le monde sur cette dernière.Son précédent disque, Nakamura, s’est vendu à plus de 1 million d’exemplaires à travers la planète, du Pérou en Russie, de la Turquie au Canada. Repris en chœur par l’équipe de France de football pour célébrer leur victoire en 2018, son hit « Djadja » a fait danser Rihanna et Madonna.

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Un disque passionnant qui reflète toute la VIVACITÉ de la scène d’Afrique du Sud.C’EST UN CRI DU CŒUR COLLECTIF. Mais qui n’aurait sans doute pas eu lieu sans le duo sud-africain formé par la pianiste Thandi Ntuli et le chanteur Siyabonga Mthembu (lequel est connu pour son rôle dans les groupes The Brother Moves On et The Ancestors).

Publié en février 2021

Diminuée par la maladie, Moufida Tlatli, qui a apposé son empreinte sur le cinéma tunisien et vivait depuis quelque temps en retrait des circuits cinématographiques, s’est éteinte à l’âge de 73 ans le 7 février 2021.         « Elle manquait déjà », confie la productrice Dora Bouchoucha. Discrète, celle que toute la profession et ses amis surnommaient « Moufa » avait contracté, grâce à son professeur de philosophie et au ciné-club du dimanche, la passion du cinéma au lycée. 

Publié en février 2021

Tout début 2011, la chute du président tunisien Ben Ali entraînait une vague de changements de régime dans toute la région. Et soulignait l’exigence d’une transformation profonde des modèles de société et de gouvernement. Dix ans après, si le bilan paraît pour le moins contrasté, l’espoir demeure.

Publié en février 2021