Aller au contenu principal
Afro-Rock

Bafang
Let's groove tonight !

Par Sophie Rosemont - Publié en décembre 2020
Share
img
FRANCK BLANQUIN - DR - FRANCK BLANQUIN

Sous influence makossa, ce duo de choc français impose ses rythmiques funky et ses riffs électriques.

Irrésistible !​​​​​​​

Frères de sang et frères de scène… C’est sous le nom du village de l’Ouest camerounais dont sont originaires leurs grands-parents paternels qu’Enguerran et Lancelot Harre se sont officiellement lancés dans la musique. Si le premier assure majoritairement les percussions et la batterie et que l’on connaît le second pour son jeu de guitare, ces deux Français élevés à Caen sont néanmoins multi-instrumentistes : « Nous sommes frères et jouons ensemble depuis de très nombreuses années, expliquent-ils. Bafang, c’est nous, et rien d’autre. Nous avons les mêmes aptitudes instrumentales, et sûrement beaucoup de similitudes dans nos personnalités respectives. » Ce qui s’entend dans l’énergie décuplée de morceaux comme « Mounaye » et « Ngo Mee », ou dans des performances live lors des Rencontres trans musicales de Rennes ou de Beauregard, qui ont fait parler d’elles.

img
Les frères Enguerran et Lancelot Harre veulent rendre hommage à la musique de leurs ancêtres.

Baptisé Elektrik Makossa, le premier album du duo a pour ambition de « vouloir créer un pont imaginaire entre le rock occidental que l’on connaît bien et la musique africaine, à laquelle nous avons voulu rendre hommage, commentent les deux frères. D’une part, nous souhaitions faire découvrir notre rock un peu abrasif à une population qui n’y est pas particulièrement familière. Et d’autre part, il s’agissait de faire découvrir l’ambiancement camerounais aux Occidentaux ». Dont acte avec des chansons hybrides qui convoquent punk, funk et disco avec un enthousiasme contagieux, quelque part entre Chic, Manu Dibango, le groupe Royal Blood et Tinariwen, avec une petite touche afrobeat non négligeable. De quoi rendre fiers les ancêtres d’Enguerran et de Lancelot, notamment par les langues choisies : « Nous chantons essentiellement en bamiléké, avec de temps à autre des petites pointes d’ewondo, de douala ou de haoussa. Et les rythmes sont directement influencés par le makossa. »

Dans la même rubrique

Le temps d’un confinement, LA CHANTEUSE TUNISIENNE a réinterprété les classiques de son répertoire et ceux des artistes avec qui elle a grandi.

Publié en janvier 2021

Son mélange de musiques traditionnelles et de trap fait de cette chanteuse aux multiples origines une ARTISTE À SUIVRE.

Publié en janvier 2021

Originaires du nord du Bénin, CES JEUNES FILLES s’approprient le rock avec une énergie aussi épatante que contagieuse.

Publié en janvier 2021

ON EN PARLE

Le temps d’un confinement, LA CHANTEUSE TUNISIENNE a réinterprété les classiques de son répertoire et ceux des artistes avec qui elle a grandi.

Publié en janvier 2021

Son mélange de musiques traditionnelles et de trap fait de cette chanteuse aux multiples origines une ARTISTE À SUIVRE.

Publié en janvier 2021

Originaires du nord du Bénin, CES JEUNES FILLES s’approprient le rock avec une énergie aussi épatante que contagieuse.

Publié en janvier 2021

L’originalité de l’écrivain camerounais n’est plus à démontrer. Il fait partie de cette NOUVELLE GÉNÉRATION d’auteurs, qui utilisent l’oralité, le rire et les sons pour partager leur vision du monde.

Publié en janvier 2021

Ce Ghanéen installé en Arizona met sa CRÉATIVITÉ au service de la communauté et du lien urbain.

Publié en janvier 2021

BUSINESS

Le magnat du ciment a pour objectif de faire entrer son groupe au classement des 100 entreprises mondiales qui connaissent la plus forte croissance.

Publié en janvier 2021

En dix ans, plus de 50 milliards de dollars ont été investis dans le secteur, hissant Tanger Med, Port-Saïd et Djibouti parmi les 50 premiers ports mondiaux. Mais avec les effets du Covid-19 et le défi de l’hinterland, l’activité reste sous tension.

Publié en décembre 2020

La page sombre des relations entre les États-Unis de Donald Trump et le continent se tourne. L’arrivée de Joe Biden à la Maison-Blanche devrait restaurer des relations économiques plus dynamiques. Même si le concept d’«America First» restera dominant. L’Afrique devra se montrer plus attractive.

Publié en décembre 2020

La pandémie précipite la révolution numérique: enseignes traditionnelles et fintechs multiplient les innovations pour basculer dans une nouvelle ère.

Publié en décembre 2020

Longtemps considérée comme une fatalité et un fléau, celle-ci fait vivre 85,8 % des actifs africains. Pour doper la croissance et la création d’emplois, les autorités et les bailleurs de fonds multiplient les stratégies pour l’intégrer dans l’économie réelle.

Publié en novembre 2020

Depuis 2005, la société de recrutement Aldelia a mis en relation 55000 Africains avec des entreprises. En avril, son fondateur a lancé Areeba Jobs, première plate-forme de matching professionnel sur le continent. Il nous livre ses impressions sur la reprise postpandémique, la future zone de libre-échange continentale et le marché de l’emploi.

Publié en novembre 2020

DOSSIERS ET DECOUVERTES

Réélu, Alassane Ouattara est au centre de l’échiquier. Et au pilotage d’un nouveau mandat crucial pour le pays. Stabilité, émergence, accélération des réformes et transition générationnelle seront au cœur des enjeux.

Publié en janvier 2021

Après s’être imposé comme un hub logistique majeur, le pays s’engage résolument dans la montée en gamme et la diversification de son écosystème.

Publié en décembre 2020

2011-2021… En dix ans, le pays s’est profondément transformé, renouant avec la croissance malgré une menace sécuritaire accrue. Visite sur les bords du grand fleuve au moment où se prépare l’avenir.

Publié en novembre 2020