Aller au contenu principal
Décryptage

Demain le pétrole

Par Cherif Ouazani - Publié en novembre 2020
Share
DR
DR

Au cours de la dernière décennie, le pays a atteint l’autosuffisance en matière d’hydrocarbures. Cette manne semble loin d’être tarie, et la construction d’infrastructures destinées à organiser l’exportation de brut est en cours.

En mars 2021, le président Issoufou devrait quitter le palais présidentiel, après avoir passé le flambeau au nouveau président élu. Il aura la satisfaction de laisser à son successeur un Niger en meilleur état qu’il ne l’avait trouvé, dix ans auparavant. Les changements sont nombreux, les mutations profondes et les améliorations palpables. Infrastructures réalisées, afflux d’investisseurs étrangers, finances publiques assainies, diplomatie revigorée… Cependant, le cadeau de bienvenue au nouveau chef d’État aura la forme de promesses pétrolières.

Pays à culture minière, cinquième exportateur d’uranium dans le monde, le Niger est, depuis novembre 2011, un pays pétrolier. Ses besoins en carburants sont couverts par la production locale de pétrole brut, extrait du site d’Agadem et transporté par canalisation jusqu’à la raffinerie de Zinder (Soraz). Non seulement le Trésor public est soulagé d’une coûteuse facture d’importation, mais le Niger fournit désormais à ses voisins, le Bénin, le Burkina Faso, le Mali et le… Nigeria, géant pétrolier s’il en est, l’excédent de ses produits raffinés, avec un volume de plus de 510000 tonnes équivalent pétrole par an, générant des ressources s’élevant à plus de 1,3 milliard de dollars. Aujourd’hui, le secteur des hydrocarbures concourt à près de 4 % du PIB, contribue à près du cinquième des recettes fiscales et représente 16 % des exportations. Mais les ambitions ne s’arrêtent pas à cette performance.

Le partenaire chinois China National Petroleum Company (CNPC) a intensifié l’exploration. Ces travaux ont permis de déceler des réserves récupérables estimées à près de 1 milliard de barils. La Soraz étant sousdimensionnée pour une telle quantité, la solution de l’exportation de brut s’est imposée. D’où le projet d’un pipeline, long de 2000 km, reliant le site de production de Koulélé au port de Sèmè, au Bénin. Montant de l’investissement: 4,5 milliards de dollars. Le lancement des travaux a eu lieu en septembre 2019. Prévue à l’horizon 2022, la mise en œuvre de cette infrastructure permettra l’exportation quotidienne de 110000 barils de pétrole brut. Le secteur des hydrocarbures contribuera alors au quart du PIB, à près de la moitié des recettes fiscales et à plus des deux tiers des exportations. En outre, il créera des dizaines de milliers de postes de travail, jusqu’à 12 % des emplois formels au Niger, selon certaines estimations. D’autres bonnes nouvelles parviennent du Nord. D’encourageantes potentialités en huile et en gaz ont été décelées dans les blocs de recherche opérés près des frontières avec l’Algérie par Sipex, filiale internationale du groupe algérien Sonatrach. La proximité des installations pétrolières de ce pays voisin devrait réduire les coûts de production, estimés à 25 dollars entre l’extraction et le transport du baril entre Agadem et le terminal de Sèmè.

Hier, les Nigériens suivaient avec angoisse les fluctuations quotidiennes des cours de l’uranium, unique source de revenus du Trésor public. Demain, ils scruteront celles du panier de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Dans la même rubrique

2011-2021… En dix ans, le pays s’est profondément transformé, renouant avec la croissance malgré une menace sécuritaire accrue. Visite sur les bords du grand fleuve au moment où se prépare l’avenir.

Publié en novembre 2020

2011-2021… En dix ans, le pays s’est profondément transformé, renouant avec la croissance malgré une menace sécuritaire accrue. Visite sur les bords du grand fleuve au moment où se prépare l’avenir.

Publié en novembre 2020

Son second et dernier mandat s’achèvera début 2021. Agriculture, énergie, infrastructures, le bilan du chef d’État est éloquent. Et permet de poser les bases d’un développement durable.

Publié en novembre 2020

ON EN PARLE

Le temps d’un confinement, LA CHANTEUSE TUNISIENNE a réinterprété les classiques de son répertoire et ceux des artistes avec qui elle a grandi.

Publié en janvier 2021

Son mélange de musiques traditionnelles et de trap fait de cette chanteuse aux multiples origines une ARTISTE À SUIVRE.

Publié en janvier 2021

Originaires du nord du Bénin, CES JEUNES FILLES s’approprient le rock avec une énergie aussi épatante que contagieuse.

Publié en janvier 2021

L’originalité de l’écrivain camerounais n’est plus à démontrer. Il fait partie de cette NOUVELLE GÉNÉRATION d’auteurs, qui utilisent l’oralité, le rire et les sons pour partager leur vision du monde.

Publié en janvier 2021

Ce Ghanéen installé en Arizona met sa CRÉATIVITÉ au service de la communauté et du lien urbain.

Publié en janvier 2021

BUSINESS

Le magnat du ciment a pour objectif de faire entrer son groupe au classement des 100 entreprises mondiales qui connaissent la plus forte croissance.

Publié en janvier 2021

En dix ans, plus de 50 milliards de dollars ont été investis dans le secteur, hissant Tanger Med, Port-Saïd et Djibouti parmi les 50 premiers ports mondiaux. Mais avec les effets du Covid-19 et le défi de l’hinterland, l’activité reste sous tension.

Publié en décembre 2020

La page sombre des relations entre les États-Unis de Donald Trump et le continent se tourne. L’arrivée de Joe Biden à la Maison-Blanche devrait restaurer des relations économiques plus dynamiques. Même si le concept d’«America First» restera dominant. L’Afrique devra se montrer plus attractive.

Publié en décembre 2020

La pandémie précipite la révolution numérique: enseignes traditionnelles et fintechs multiplient les innovations pour basculer dans une nouvelle ère.

Publié en décembre 2020

Longtemps considérée comme une fatalité et un fléau, celle-ci fait vivre 85,8 % des actifs africains. Pour doper la croissance et la création d’emplois, les autorités et les bailleurs de fonds multiplient les stratégies pour l’intégrer dans l’économie réelle.

Publié en novembre 2020

Depuis 2005, la société de recrutement Aldelia a mis en relation 55000 Africains avec des entreprises. En avril, son fondateur a lancé Areeba Jobs, première plate-forme de matching professionnel sur le continent. Il nous livre ses impressions sur la reprise postpandémique, la future zone de libre-échange continentale et le marché de l’emploi.

Publié en novembre 2020

DOSSIERS ET DECOUVERTES

Réélu, Alassane Ouattara est au centre de l’échiquier. Et au pilotage d’un nouveau mandat crucial pour le pays. Stabilité, émergence, accélération des réformes et transition générationnelle seront au cœur des enjeux.

Publié en janvier 2021

Après s’être imposé comme un hub logistique majeur, le pays s’engage résolument dans la montée en gamme et la diversification de son écosystème.

Publié en décembre 2020

2011-2021… En dix ans, le pays s’est profondément transformé, renouant avec la croissance malgré une menace sécuritaire accrue. Visite sur les bords du grand fleuve au moment où se prépare l’avenir.

Publié en novembre 2020