Aller au contenu principal

Faire face à la menace

Par Cherif Ouazani - Publié en novembre 2020
Share
ISSOUF SANOGO/AFP
ISSOUF SANOGO/AFP

Pour contrer les opérations meurtrières des djihadistes, l’armée cherche à améliorer son efficacité sur le terrain. Tout en s’intégrant dans des opérations régionales.

Le Niger, dont la superficie équivaut à deux fois celle de la France, est sous la menace de plusieurs groupes djihadistes éparpillés dans l’immensité désertique qui caractérise son territoire. Sa frontière septentrionale, avec la Libye et son État failli, est livrée aux bandes criminelles de la traite humaine et du trafic de stupéfiants. Aux confins méridionaux, qui jouxtent son grand voisin, le Nigeria, les incursions de contrebandiers et de criminels se multiplient. Dernière en date: le rapt, dans la nuit du 26 au 27 octobre 2020, de Philip Walton, ressortissant américain, dans le village frontalier de Massalata. À la limite orientale, côté Tchad, Boko Haram harcèle l’armée, rackette les villageois et rançonne les pêcheurs du lac Tchad. Dans l’Ouest, en bordure du Mali et du Burkina Faso, les assauts du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM, affilié à Al-Qaïda), que dirige le Malien Iyad Ag Ghali, et de l’État islamique dans le Grand Sahara (EIGS), d’Adnane Abou Walid el-Sahraoui, sont quasi quotidiens. Ils ciblent autant les populations civiles que les positions de l’armée ou ses patrouilles mobiles. Entre décembre 2019 et août 2020, plus de 150 soldats nigériens ont été tués dans des attaques terroristes. Malgré ce bilan macabre, Issoufou Katambé, ministre de la Défense, est formel: «Il n’y a pas de menace domestique. Les attaques terroristes sont menées par des assaillants venant des pays voisins. Il n’y a pas de sanctuaire djihadiste chez nous», assure-t-il.

La détérioration des conditions sécuritaires coûte cher au Trésor public. Sur un budget de 3,4 milliards de dollars, l’État a mobilisé, en 2019, plus de 630 millions de dollars pour la Défense et la Sécurité. C’est dire le manque à investir. Malgré sa réputation d’armée putschiste (quatre coups d’État entre 1974 et 2010), l’institution militaire a réussi à soigner son image ces dernières années, grâce à son engagement dans les opérations de maintien de la paix sous l’égide des Nations unies ou dans des opérations régionales avec le G5 Sahel et la Force multinationale mixte (FMM). La combativité et le professionnalisme de ses soldats ont redoré son blason. Elle a retrouvé grâce auprès des partenaires. Cependant, deux affaires menacent de ternir à nouveau son image.

Une enquête de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), en août 2020, accuse l’armée de l’exécution sommaire de dizaines de civils dans le Liptako Gourma, zone de confluence des trois frontières (Burkina, Mali et Niger). Issoufou Katambé défend l’honneur de l’institution et récuse les conclusions de l’enquête, tout en affirmant avoir «transmis le rapport de la CNDH aux juridictions compétentes». La seconde affaire est tout aussi infamante. Un audit commandité par le président Issoufou, en 2019, a dévoilé malversations et surfacturations dans des opérations d’acquisition d’équipements militaires au profit des forces de défense entre 2017 et 2019. Montant détourné: 76 milliards de francs CFA (137 millions de dollars). La justice s’est saisie de l’affaire, et le président assure qu’il n’y aura pas d’impunité. Un minimum pour la mémoire des soldats fauchés par l’hydre terroriste.

Dans la même rubrique

2011-2021… En dix ans, le pays s’est profondément transformé, renouant avec la croissance malgré une menace sécuritaire accrue. Visite sur les bords du grand fleuve au moment où se prépare l’avenir.

Publié en novembre 2020

2011-2021… En dix ans, le pays s’est profondément transformé, renouant avec la croissance malgré une menace sécuritaire accrue. Visite sur les bords du grand fleuve au moment où se prépare l’avenir.

Publié en novembre 2020

Son second et dernier mandat s’achèvera début 2021. Agriculture, énergie, infrastructures, le bilan du chef d’État est éloquent. Et permet de poser les bases d’un développement durable.

Publié en novembre 2020

ON EN PARLE

Le temps d’un confinement, LA CHANTEUSE TUNISIENNE a réinterprété les classiques de son répertoire et ceux des artistes avec qui elle a grandi.

Publié en janvier 2021

Son mélange de musiques traditionnelles et de trap fait de cette chanteuse aux multiples origines une ARTISTE À SUIVRE.

Publié en janvier 2021

Originaires du nord du Bénin, CES JEUNES FILLES s’approprient le rock avec une énergie aussi épatante que contagieuse.

Publié en janvier 2021

L’originalité de l’écrivain camerounais n’est plus à démontrer. Il fait partie de cette NOUVELLE GÉNÉRATION d’auteurs, qui utilisent l’oralité, le rire et les sons pour partager leur vision du monde.

Publié en janvier 2021

Ce Ghanéen installé en Arizona met sa CRÉATIVITÉ au service de la communauté et du lien urbain.

Publié en janvier 2021

BUSINESS

Le magnat du ciment a pour objectif de faire entrer son groupe au classement des 100 entreprises mondiales qui connaissent la plus forte croissance.

Publié en janvier 2021

En dix ans, plus de 50 milliards de dollars ont été investis dans le secteur, hissant Tanger Med, Port-Saïd et Djibouti parmi les 50 premiers ports mondiaux. Mais avec les effets du Covid-19 et le défi de l’hinterland, l’activité reste sous tension.

Publié en décembre 2020

La page sombre des relations entre les États-Unis de Donald Trump et le continent se tourne. L’arrivée de Joe Biden à la Maison-Blanche devrait restaurer des relations économiques plus dynamiques. Même si le concept d’«America First» restera dominant. L’Afrique devra se montrer plus attractive.

Publié en décembre 2020

La pandémie précipite la révolution numérique: enseignes traditionnelles et fintechs multiplient les innovations pour basculer dans une nouvelle ère.

Publié en décembre 2020

Longtemps considérée comme une fatalité et un fléau, celle-ci fait vivre 85,8 % des actifs africains. Pour doper la croissance et la création d’emplois, les autorités et les bailleurs de fonds multiplient les stratégies pour l’intégrer dans l’économie réelle.

Publié en novembre 2020

Depuis 2005, la société de recrutement Aldelia a mis en relation 55000 Africains avec des entreprises. En avril, son fondateur a lancé Areeba Jobs, première plate-forme de matching professionnel sur le continent. Il nous livre ses impressions sur la reprise postpandémique, la future zone de libre-échange continentale et le marché de l’emploi.

Publié en novembre 2020

DOSSIERS ET DECOUVERTES

Réélu, Alassane Ouattara est au centre de l’échiquier. Et au pilotage d’un nouveau mandat crucial pour le pays. Stabilité, émergence, accélération des réformes et transition générationnelle seront au cœur des enjeux.

Publié en janvier 2021

Après s’être imposé comme un hub logistique majeur, le pays s’engage résolument dans la montée en gamme et la diversification de son écosystème.

Publié en décembre 2020

2011-2021… En dix ans, le pays s’est profondément transformé, renouant avec la croissance malgré une menace sécuritaire accrue. Visite sur les bords du grand fleuve au moment où se prépare l’avenir.

Publié en novembre 2020