Aller au contenu principal
Document

Dans les secrets des grands

Par Emmanuelle Pontié - Publié en janvier 2021
Share

Elle est née d’une grande famille gabonaise. Et sa carrière publique s’étend sur trois décennies. Laure Olga Gondjout a surtout été la puissante secrétaire particulière du président Omar Bongo durant près de vingt-cinq ans. Incontournable porte d’entrée pour accéder au « Patron », protectrice, elle publie aujourd’hui un livre de souvenirs passionnants et choisis. À déguster sans modération.

​​​​​​​Elle est la fille cadette du premier président de l’Assemblée nationale du Gabon et passe une enfance où famille et religion sont érigées en valeurs premières. Élève brillante, mais assez dissipée, elle se souvient de ses frasques au collège Immaculée Conception de Libreville, puis de ses années d’études supérieures en lettres modernes en Espagne, où elle séquestre l’ambassadeur du Gabon avec un groupe d’étudiants car il ne voulait pas leur donner leurs bourses… Après un premier emploi en 1978 à la Banque africaine de développement, à Abidjan, elle rejoint Libreville et le Palais du bord de mer en 1984 comme conseillère aux affaires africaines et internationales, avant d’être affectée trois ans plus tard au secrétariat général du Conseil des ministres. C’est en 1989 que le président Omar Bongo la choisit, à sa grande surprise, comme secrétaire particulière. Elle endosse le...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Après le succès de ses ouvrages autobiographiques Famille nombreuse et Nos vacances au bled, la bédéiste signe un nouveau roman graphique, Rien à perdre. Avec son ton léger et sa délicatesse, elle raconte la souffrance causée par sa forte poitrine et expose un sujet encore tabou.

Publié en février 2021

Témoins de premier plan, ils et elles sont économistes, politiciens, membres de la société civile ou observateurs extérieurs, et analysent pour Afrique Magazine les embûches qu’a dû affronter le pays durant cette décennie historique, qui a vu fleurir un début de démocratie.

Publié en février 2021

Depuis trente ans, l’archevêque de Douala cultive une passion pour les plantes, avec lesquelles il guérit des milliers de malades. Il a mis au point un traitement contre le Covid-19 (non homologué), plébiscité localement. Et nous raconte l’histoire de sa « potion », dont il garde farouchement le secret de la composition.

Publié en février 2021