Aller au contenu principal
Dossier Côte d'Ivoire

Abidjan, au centre de son monde

Par Zyad Limam Emmanuelle Pontié - Publié en décembre 2021
Share
Abidjan "Babi". NABIL ZORKOT
Abidjan "Babi". NABIL ZORKOT

Ici, c’est « Babi » ! Une mégalopole entre terre et mer, cosmopolite, excessive, industrieuse et festive.  VISITE GUIDÉE et en photos de cette capitale  loin d’être uniquement « économique »

Sur la côte du golfe de Guinée, entre terre et lagune,  elle impressionne avec ses hautes tours du Plateau,   ses 13 communes, autant de villes dans la ville, son   activité débridée, ses embouteillages presque légen- daires, ses journées suractives et ses nuits enfiévrées, sa   scène artistique d’avant-garde... « Babi », contraction locale   d’Abidjan et de Babylone, s’impose comme l’une des portes   de l’Afrique émergente. Une cité globale, un melting-pot stu-  péfiant de cultures et d’origines. Ici se retrouvent toutes les   communautés d’Afrique de l’Ouest, et même d’Afrique cen-  trale. Ici, expatriés français, libanais, chinois, vietnamiens   sont venus chercher fortune ou une nouvelle vie. La méga-  lopole de 5 millions d’habitants s’étend chaque jour un peu   plus, dans une croissance spectaculaire et parfois chaotique.   Abidjan pousse ses murs vers les multiples méandres de la   lagune, de Bingerville à bien plus loin vers la chic Assinie, en   bord d’océan, où se retrouvent les happy few...

À Babi, le chantier est permanent : organiser l’aménage- ment en eau et en électricité, lutter contre l’insalubrité, assurer la transparence des transactions immobilières, réhabiliter   les voiries, prendre en charge la gestion des déchets [voir  p. 70], protéger la lagune et le patrimoine vert, réinventer  des lieux condamnés (comme l’ancienne décharge d’Akouédo,   appelée à devenir un parc naturel). La cité est en travaux   permanents. En son cœur s’élèvera la Tour F, future tour la   plus haute d’Afrique. Le 4e pont, entre Yopougon et le Plateau,  traverse la lagune. Le 5e, entre Cocody et le Plateau, est en  chantier. Le métro, projet de transport urbain le plus ambi-  tieux d’Afrique subsaharienne avance enfin, et la première   ligne devrait voir le jour en 2025. Le parc des expositions,   aux abords de l’aéroport Félix Houphouët- Boigny, préfigure la  future Aérocité. Évidemment, la pandémie est venue ralentir,   un peu, le rythme. Mais Abidjan a la foi. Elle croit en son   devenir, consciente de son dynamisme. En 2023, le nouveau   et magnifique stade olympique d’Ebimpé accueillera la finale   de la Coupe d’Afrique des nations. Et en 2030, Abidjan, « perle   des lagunes », comptera près de 8 millions d’habitants.

Le Plateau. C’est le cœur d’Abidjan, quartier des affaires, des sièges des grandes entreprises, des déjeuners business, des avenues ombragées au pied des tours. Quartier des embouteillages aussi, avec ses taxis rouges plus ou moins en «état», et toujours un peu «trompe-la-mort». ZYAD LIMAM
Le Plateau. C’est le cœur d’Abidjan, quartier des affaires, des sièges des grandes entreprises, des déjeuners business, des avenues ombragées au pied des tours. Quartier des embouteillages aussi, avec ses taxis rouges plus ou moins en «état», et toujours un peu «trompe-la-mort». ZYAD LIMAM
L’Hôtel Sofitel Ivoire. La silhouette de la tour (haute de 100 mètres) marque la ville de son empreinte. Bienvenue dans un hôtel mythique, dont les travaux commencèrent au milieu des années 1960. Un paquebot attachant, témoin de l’histoire contemporaine du pays, avec ses hauts et ses bas. ZYAD LIMAM
L’Hôtel Sofitel Ivoire. La silhouette de la tour (haute de 100 mètres) marque la ville de son empreinte. Bienvenue dans un hôtel mythique, dont les travaux commencèrent au milieu des années 1960. Un paquebot attachant, témoin de l’histoire contemporaine du pays, avec ses hauts et ses bas. ZYAD LIMAM

 

L’Esplanade, le Plateau. Ce sera très bientôt le nouveau palais présidentiel, vaisseau de verre suspendu sur ses piliers. L’Esplanade, conforme aux exigences de son époque, conçue par l’architecte Pierre Fakhoury, fera face, comme dans une étonnante continuité historique, au palais voulu par Félix Houphouët-Boigny, en fameuse forme de tabouret. ZYAD LIMAM
L’Esplanade, le Plateau. Ce sera très bientôt le nouveau palais présidentiel, vaisseau de verre suspendu sur ses piliers. L’Esplanade, conforme aux exigences de son époque, conçue par l’architecte Pierre Fakhoury, fera face, comme dans une étonnante continuité historique, au palais voulu par Félix Houphouët-Boigny, en fameuse forme de tabouret. ZYAD LIMAM

 

Capitale de la mode. En Afrique, c’est Abidjan qui donne le ton. Plusieurs stylistes du cru inventent et réinventent les métissages des matières et les formes chics. Comme ici, avec Élie Kwame (au centre), qui a créé sa marque de luxe à Paris, avant de s’établir sur les bords de la lagune en 2017. ADER DIABY
Capitale de la mode. En Afrique, c’est Abidjan qui donne le ton. Plusieurs stylistes du cru inventent et réinventent les métissages des matières et les formes chics. Comme ici, avec Élie Kwame (au centre), qui a créé sa marque de luxe à Paris, avant de s’établir sur les bords de la lagune en 2017. ADER DIABY
Capitale de la mode. En Afrique, c’est Abidjan qui donne le ton. Plusieurs stylistes du cru inventent et réinventent les métissages des matières et les formes chics. Comme ici, avec Élie Kwame (au centre), qui a créé sa marque de luxe à Paris, avant de s’établir sur les bords de la lagune en 2017. ADER DIABY
Abidjan by night. Disons-le, c’est l’une des cités africaines qui offre la palette la plus large de restaurants, discothèques et bars. Jeunes, moins jeunes, riches ou pauvres, on y fait souvent la fête jusqu’au bout de la nuit, dans les ambiances les plus diverses, ultrachics, branchées ou archi populaires. MARTIN COLOMBET

 

Treichville. La capitale économique, c’est près de 5 millions d’habitants répartis sur 42200 hectares et 13 communes (trois en périphérique). De véritables villes dans la ville, avec une identité propre, un «style». Comme Yopougon ou Abobo, dont la population dépasse le million. Ou comme ici, Treichville, située sur l’île de Petit-Bassam, au sud du Plateau. Zone industrielle et supermarché plus ou moins formel à ciel ouvert (la fameuse Rue 12), Treichville est aussi connue pour ses ambiances interlopes la n
Treichville. La capitale économique, c’est près de 5 millions d’habitants répartis sur 42200 hectares et 13 communes (trois en périphérique). De véritables villes dans la ville, avec une identité propre, un «style». Comme Yopougon ou Abobo, dont la population dépasse le million. Ou comme ici, Treichville, située sur l’île de Petit-Bassam, au sud du Plateau. Zone industrielle et supermarché plus ou moins formel à ciel ouvert (la fameuse Rue 12), Treichville est aussi connue pour ses ambiances interlopes la nuit tombée.

 

Le parc des expositions. C’est l’un des projets phares de la ville de demain. Le point de départ aussi du développement de la future Aérocité, à proximité de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny. Première étape, le convention center de 9000 m2, avec sa grande nef centrale de 35 m de haut, pourra accueillir, de manière modulable, des expositions, des salons internationaux, des compétitions sportives, des meetings... Un nouvel «hyper-lieu» pour Abidjan. Le parc des expositions. C’est l’un des projets phares de l
Le parc des expositions. C’est l’un des projets phares de la ville de demain. Le point de départ aussi du développement de la future Aérocité, à proximité de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny. Première étape, le convention center de 9 000 m2, avec sa grande nef centrale de 35 m de haut, pourra accueillir, de manière modulable, des expositions, des salons internationaux, des compétitions sportives, des meetings… Un nouvel « hyper-lieu » pour Abidjan. DR

 

Assinie. Destination favorite de la jet-set abidjanaise pour ses week-ends, Assinie est accessible par la route ou par bateau en longeant les mangroves et les petits villages lacustres. Villas cossues et beaux hôtels s’égrènent le long d’une immense plage de sable fin. Pour un farniente de choix. Loin du fracas de la cité. ZYAD LIMAM
Assinie. Destination favorite de la jet-set abidjanaise pour ses week-ends, Assinie est accessible par la route ou par bateau en longeant les mangroves et les petits villages lacustres. Villas cossues et beaux hôtels s’égrènent le long d’une immense plage de sable fin. Pour un farniente de choix. Loin du fracas de la cité. ZYAD LIMAM

 

Télécharger l'intégralité du dossier

Dans la même rubrique

À l’horizon 2030, LES OBJECTIFS SONT AMBITIEUX. Il s’agit de doubler la richesse du pays. Et d’entamer un profond processus de modernisation, aussi bien pour l’État que pour le secteur privé et les citoyens !

Publié en décembre 2021

Le Plan national de développement 2021-2025 s’appuie sur un EFFORT MASSIF D’INDUSTRIALISATION. Objectif : pousser et accompagner l’émergence d’une classe moyenne nombreuse.

Publié en décembre 2021

Cacao, anacarde, palme, banane, ananas, coton… Il s’agit d’aller au-delà des matières premières. Tout en assurant l’AUTONOMIE ALIMENTAIRE du pays.

Publié en décembre 2021