Aller au contenu principal
Vue panoramique de Lekki, au sud de Lagos, et bientôt connectée à Abidjan?.KEHINDE TEMITOPE ODUTAYO/SHUTTERSTOCK
Vue panoramique de Lekki, au sud de Lagos, et bientôt connectée à Abidjan?.KEHINDE TEMITOPE ODUTAYO/SHUTTERSTOCK
Reportage

Abidjan-Lagos
Naissance de la plus grand mégalopole du monde?

Publié en mai 2024
Share

Ce n’est plus tout à fait de la science fiction. Le couloir côtier reliant les deux méga cités, en passant par Accra, Lomé, Cotonou, pourrait atteindre un demi-milliard d’habitants à la fin du siècle. Une aire urbaine géante, qui pose d’innombrables questions: logistique, transport, énergie…​​​​​​​

Aujourd’hui et demain, la route et la voiture resteront la référence sur ce corridor.KEHINDE TEMITOPE ODUTAYO/SHUTTERSTOCK
Aujourd’hui et demain, la route et la voiture resteront la référence sur ce corridor.KEHINDE TEMITOPE ODUTAYO/SHUTTERSTOCK

Ce terrain n’est pas à vendre. » Sur le bord de la route reliant Abidjan à Assinie ou de celle qui mène de Cotonou à Porto-Novo, nombreuses sont les affichettes collées sur des parcelles qui semblent en jachère. Mais, comme le souligne l’urbaniste suisse Alice Hertzog-Fraser, auteure d’une thèse sur l’urbanisation et les migrations sur le corridor Abidjan-Lagos, «cette verdure peut être trompeuse». Car les lopins de terre sont devenus le lieu, non d’une activité agricole, mais d’une forte spéculation immobilière en cours. Celle qui, en raison de l’étalement urbain, entre ordre et anarchie, est en train de donner naissance, sur un millier de kilomètres de bitume, à une future agglomération censée passer par Accra, Lomé, Cotonou pour aboutir à Lagos, et qui devrait compter 51 millions d’habitants d’ici 2035. Si l’on en croit les estimations évoquées dans...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article