Aller au contenu principal
Business

Afreximbank sort de l’ombre

Par Jean-Michel Meyer - Publié en mars 2021
Logo
Logo Afreximbank. DR

Plutôt discrète jusque-là, la Banque africaine d’import-export s’impose aujourd’hui comme un acteur clé dans le paysage bancaire sur le continent.

La Banque africaine d’import-export (Afreximbank) sort peu à peu de l’anonymat. Moins connue que la Banque africaine de développement (BAD), l’institution panafricaine de financement du commerce intra et extra-africain s’affirme néanmoins comme un acteur clé sur le continent. Élue « Banque africaine de l’année » en 2019, elle a été classée fin janvier « premier arrangeur principal mandaté en Afrique subsaharienne » pour l’année 2020, selon l’agence d’informations financières Bloomberg. « Cette évaluation des transactions de la Banque reconnaît le rôle de chef de file de l’institution dans la mobilisation de capitaux à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du continent auprès d’un large éventail d’investisseurs et de parties prenantes pour les besoins de financement des emprunteurs en Afrique », s’est justifié l’agence. Fondée en 1993 et basée au Caire, Afreximbank – qui a déboursé plus de 38 milliards de dollars entre 2016 et 2020 – a pour mission « d’être un instrument d’intervention face aux défaillances du marché. Afreximbank est à son mieux quand les choses sont difficiles », aime à rappeler son président, le Nigérian...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Le pays subit le contrecoup de la pandémie, qui le plonge dans une forte récession et amplifie les faiblesses d’une économie rentière.

Publié en avril 2021

Le début d’année a été marqué par des annonces sur le déploiement massif de cette technologie en 2021. Des déclarations prématurées, la majorité des pays installant la 4G. Et même si elle est prometteuse, elle s’adressera en priorité aux entreprises.

Publié en avril 2021

L’impact économique de la crise sanitaire fragilise et appauvrit les États, ce qui entrave leur capacité à rembourser leurs prêts. Le risque de surendettement menace.

 

Publié en mars 2021