Aller au contenu principal

AN AFRICAN CITY

Par Florence Halimi - Publié en juillet 2014
Share

FAUT-IL ACCEPTER les cadeaux d’un sugar daddy, monsieur d’un âge certain, qui « se penche » sur votre cas ? Que faire quand un entretien d’embauche se transforme en invitation à dîner ? Questions fondamentales pour toute jeune femme cadre sup, et que se posent notamment les cinq héroïnes de An African City, une websérie ghanéenne en 10 épisodes diffusée depuis trois mois. Ou le quotidien de Ngozi la Nigériane, des Ghanéennes Zainab, Nana Yaa et Sade, et de la métisse anglo-ghanéenne Makena, bardées de diplômes glanés dans les plus prestigieuses universités occidentales, qui tentent de faire leur vie à Accra. Un Sex and the City version mafé ? « Of course ! » répondent la scénariste Nicole Amarteifio et la productrice Millie Monyo, deux Ghanéennes trendy. Après tout, ces Afropolitaines glamour, ambitieuses, sexy, qui veulent tout à la fois réussir et aimer, sont en un sens les copines africaines des quatre célèbres New Yorkaises. Les histoires de ces filles des classes moyennes, bousculant les préjugés sur le continent, font un carton, même en Afrique francophone. Leur succès est tel que les prochaines saisons sont d’ores et déjà programmées à la télévision nationale.

Par Florence Halimi

Dans la même rubrique

Après un premier album chaleureusement reçu, ce supergroupe féminin panafricain REVIENT EN FORCE avec un nouvel opus bien nommé.

Publié en février 2020

Phénomène de la pop orientale, la chanteuse franco-tunisienne séduit dans le monde arabe comme en Europe. Par mon nom, son nouvel EP, explore avec force et poésie ses identités multiples et mêle les sonorités des deux rives de la Méditerranée.

Publié en août 2019

Elle est sur tous les fronts. Chanteuse, militante, africaine, voyageuse, la star née au Bénin mène ses carrières au pas de charge, comme dans l’urgence. Rencontre et retour sur un parcours où tout est rythme.

Publié en août 2019