Aller au contenu principal
Découverte / Côte d’Ivoire

Akouédo,
révolution verte

Par Zyad Limam Francine Yao - Publié en août 2022
Share
Éloigné de 12 kilomètres d’Abidjan à son ouverture, le site fait aujourd’hui partie de son agglomération.DR
Éloigné de 12 kilomètres d’Abidjan à son ouverture, le site fait aujourd’hui partie de son agglomération.DR

La décharge de sinistre mémoire a fermé en 2019. Sur cet espace est en train de naître un complexe rare en Afrique.

Ouverte en 1966, la décharge d’Akouédo a enfin été fermée le 4 juillet 2019. Un événement accueilli avec soulagement par des milliers de riverains, forcés de vivre à proximité de montagnes de déchets jetés à la sauvage au mépris des normes environnementales. Tout le monde se souvient aussi de la tragédie du navire Probo Koala et de ses résidus toxiques jetés ici et dans d’autres endroits d’Abidjan, en août 2006. Lors de sa création, la décharge était éloignée de la ville de 12 kilomètres. Au fil du temps, la cité s’est étendue au point d’absorber Akouédo. Décision a été prise de déplacer la décharge sur un espace sécurisé à Kossihouen, sur l’autoroute du Nord. Et Akouédo s’apprête à vivre une nouvelle vie. Les travaux ont officiellement été lancés en 2019 par feu le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

DR
DR

PFO Africa est chargé, en association avec Veolia, de ce projet d’un coût estimé à 121 milliards de francs CFA, véritable refondation d’un site de près de 100 hectares. Ce dernier a été entièrement nettoyé, réaménagé, les déchets enfouis sous des dômes de 30 mètres de haut. Le paysagiste français Philippe Niez dirige la mise en place de pépinières et d’un parc botanique qui illustrera les différents écosystèmes naturels du pays. Une plate-forme de traitement et de valorisation du biogaz (émis par les déchets organiques enfouis) devrait atteindre une puissance d’environ 2 MW. Également prévu, un centre de formation et de documentation sur l’économie circulaire, la valorisation des déchets et leur recyclage. Une véritable révolution verte.

Dans la même rubrique

Depuis l’indépendance, on construit et on élève avec enthousiasme. La stratégie actuelle vise à répondre aux besoins en infrastructures, tout en dopant la compétitivité et la modernisation de l’économie.

Publié en août 2022

La sixième tour de la cité administrative du Plateau s’élèvera à plus de 400 mètres. Et symbolisera l’émergence ivoirienne.

Publié en août 2022

Une traversée du nord au sud, 37,9 kilomètres de voie, et plus de 500 000 passagers par jour.

Publié en août 2022