Aller au contenu principal

Alesha Dixon : la belle Anglaise

Par Michael.AYORINDE - Publié en février 2011
Share

Nos oreilles, car son single soul-rock, « The Boy Does Nothing », tiré de son album The Alesha Show, n'aura épargné aucun hit-parade : dans le top 5, de la Finlande à la Grèce, Alesha Dixon ! Nos yeux, car la belle métisse, 30 ans sous la toise, maman britannique et papa jamaïcain, a une plastique implacable, à faire rêver l'adolescent le plus introverti. Rapport de cause à effet ? Sachez que la sculpturale demoiselle rêvait de devenir prof de gym, mais aucun élève n'aura eu le plaisir de partager un jogging avec elle, puisqu'un jour, elle rencontre dans un train un producteur qui l'incitera à se lancer dans la chanson. Quelques piges de mannequin inévitables (dont une couverture de Cosmopolitan) afin de mettre du beurre dans les hamburgers. Un passage de quatre ans dans le groupe Mis-Teeq, un girls-band comme seul le Royaume-Uni en a le secret (voir le parcours des Spice Girls).

Et alléchante Dixon se lançait dans une carrière solo, en 2005. Des singles et un premier album pour s'échauffer en 2006, puis elle déboulait, cette année, avec le succès que l'on sait. Point essentiel : elle est mariée à un musicien (sniff !), mais a demandé le divorce (ouf !). On lui attribue, of course, de multiples boy-friends dans le show-biz. Son seul défaut ? « Je suis obsédée par le ménage », confesse-t-elle. À bon entendeur, salut...

Par Jean-Michel Denis

Dans la même rubrique

Après un premier album chaleureusement reçu, ce supergroupe féminin panafricain REVIENT EN FORCE avec un nouvel opus bien nommé.

Publié en février 2020

Phénomène de la pop orientale, la chanteuse franco-tunisienne séduit dans le monde arabe comme en Europe. Par mon nom, son nouvel EP, explore avec force et poésie ses identités multiples et mêle les sonorités des deux rives de la Méditerranée.

Publié en août 2019

Elle est sur tous les fronts. Chanteuse, militante, africaine, voyageuse, la star née au Bénin mène ses carrières au pas de charge, comme dans l’urgence. Rencontre et retour sur un parcours où tout est rythme.

Publié en août 2019