Aller au contenu principal
Art contemporain

Amani Bodo, une affaire de famille

Par Loraine Adam - Publié en mars 2016
Share

Cet autodidacte, dont les œuvres ont intégré la collection Pigozzi, présente ses nouveautés à Kinshasa.
Dans la famille Bodo, l’art est un don partagé. Amani Bodo Thime, fils du peintre kinois Pierre Bodo (1953-2015), l’un des grands  représentants de la peinture congolaise, est le frère cadet  de Bodo fils, un autre  artiste  confirmé.L’œuvre foisonnante et surréaliste de ce jeune autodidacte né en1988 à Kinshasa l’a fait intégrer à 21 ans la prestigieuse collection Pigozzi. Son univers figuratif,  symbolique  et souvent  visionnaire, qui se fait l’écho d’une planète malade  et à la dérive,  a été présenté une dizaine  de fois des expositions collectives. Amani peint son pays, laRépublique démocratique du Congo, et interroge le rapport de l’Afrique au reste du monde.  Son œuvre  parle d’humanité, d’environnement et d’avenir avec un humour souvent  grinçant. Le fond de ses toiles est recouvert de couleurs  pailletées (mwangisa), sur lesquelles  il met en scène ses rêves et ses visions où humains et animaux se répondent etse confondent. En mars 2016,  à l’espace Bilembo à Kinshasa, Amani présentera sa toute  première exposition individuelle, constituéede vingt-cinq œuvres,  dont certaines sont un hommage à son père récemment disparu. Vernissage prévu le 11 mars 2016.  L.A.

Dans la même rubrique

Pour la chanteuse Algérienne, la musique est un art d’émancipation et de liberté. Avec son groupe 100 % féminin Lemma, elle fait vibrer les chants ancestraux de la région désertique de la Saoura et célèbre un patrimoine menacé.

Publié en octobre 2022

Tosin Oshinowo a recontruit un village nigérian détruit par Boko Haram : un projet imaginé avec la communauté, qui veut retourner y vivre.

Publié en octobre 2022

Après le succès de leur premier disque, le groupe béninois confirme son énergique engagement dans ce nouvel opus.

Publié en octobre 2022