Aller au contenu principal

Assad Bouab, le nouveau visage du cinéma marocain

Par Michael.AYORINDE - Publié en février 2011
Share

Assad Bouab est le nouveau visage du cinéma marocain, incarnant une jeune génération d’acteurs qui s’impose également sur la scène hexagonale. Assad, « le bienheureux », en arabe, était l’amoureux de Morjana Alaoui dans Marock, de Laïla Marrakchi, qui révolutionna les écrans du royaume chérifi en en 2005. Né à Aurillac en 1980, ayant grandi à Rabat aux côtés d’un père marocain et d’une mère française, il décide, à 18 ans, de faire ses classes sur les planches du Conservatoire de Paris. Sa ténacité, son talent, le mènent finalement au septième art : « J’ai toujours été fasciné par les rapports humains, leur complexité. » Il écrit aussi des textes de chanson, non content d'enchaîner les rôles et les super productions : Indigènes, de Rachid Bouchareb, Whatever Lola Wants, de Nabil Ayouch. Assad sera à l’affiche de Rose et noir, comédie sombre française, en salles à la rentrée. Beaux débuts de carrière…

Par Fouzia Marouf

Dans la même rubrique

Après un premier album chaleureusement reçu, ce supergroupe féminin panafricain REVIENT EN FORCE avec un nouvel opus bien nommé.

Publié en février 2020

Phénomène de la pop orientale, la chanteuse franco-tunisienne séduit dans le monde arabe comme en Europe. Par mon nom, son nouvel EP, explore avec force et poésie ses identités multiples et mêle les sonorités des deux rives de la Méditerranée.

Publié en août 2019

Elle est sur tous les fronts. Chanteuse, militante, africaine, voyageuse, la star née au Bénin mène ses carrières au pas de charge, comme dans l’urgence. Rencontre et retour sur un parcours où tout est rythme.

Publié en août 2019