Aller au contenu principal
Exposition

Baya ,
Beauté brute

Par CATHERINE FAYE - Publié en janvier 2023
Share
L'Âne bleu, Baya, vers 1950.FIRAS BEN KHALIFA
L'Âne bleu, Baya, vers 1950.FIRAS BEN KHALIFA

Un hommage à l'artiste algérienne la plus singulière du xxe siècle, dont les créations résistent à toutes les étiquettes et lectures.

Portrait de Baya à l’exposition d’artistes algériens, Fête de l’Humanité, Abderrahmane Ould Mohand, 1998.ABDERRAHMANE OULD MOHAND
Portrait de Baya à l’exposition d’artistes algériens, Fête de l’Humanité, Abderrahmane Ould Mohand, 1998.ABDERRAHMANE OULD MOHAND

Il y a dans l'œuvre chimérique de Baya des parfums et des envolées, l’innocence de l’enfance et l’affirmation de soi. Rose fuchsia, vert amande, bleu lavande… Comme une valse des couleurs et de l’ingénuité, qui porterait en elle la toute-puissance de l’imaginaire. Ici, un clin d’œil à Chagall, là une allusion à Matisse ou à Picasso. Juste un effleurement. Mais qui est cette virtuose de l’émotion, chez qui les oiseaux et les femmes, les instruments de musique et les feuillages s’interpénètrent dans des mondes merveilleux ? Par quel trait de crayon, quel souffle créatif la plasticienne, née Fatma Haddad en 1931 dans la banlieue d’Alger, non scolarisée, orpheline à 5 ans, propulsée dès l’âge de 16 ans au sommet de la notoriété, mariée à 22 à un homme de trente ans son aîné, a-t-elle pu toucher l’âme des plus grands artistes et galeristes de son époque ? Faisant d’elle « un personnage mythique, mi-fille, mi-oiseau, échappé de l’une de ses gouaches ou de l’un de ces contes dont elle avait le secret », comme l’écrit la femme de lettres et journaliste Edmonde Charles-Roux dans Vogue, en 1948. Peut-être parce que sa sensibilité à fleur de peau est une ode à la vie.

Dans la même rubrique

Un bistrot et un lounge, soit deux adresses épicuriennes à découvrir dans la magnétique KIN.

Publié en janvier 2023

L’alliance du beatmaker français et du rappeur de Cincinnati fait toujours mouche dans ce nouvel Opus engagé .

Publié en janvier 2023

En formant depuis vingt ans des apprentis, l’ONG Camerounaise perpétue le savoir-faire des maîtres artisans du pays.

Publié en janvier 2023