Aller au contenu principal

Benghazi : la vie après la guerre

Par Maryline.DUMAS - Publié en avril 2019
Share
Il y a huit ans, la deuxième cité libyenne, la grande capitale de l’Est, se soulevait contre Kadhafi et plongeait au coeur d’une guerre civile meurtrière. Soumise aux milices islamistes, puis libérée au canon par les troupes du général Haftar en juillet 2017. Au milieu des ruines, les habitants cherchent à reconstruire et à vivre.
 
Le paysage fend le coeur et coupe la respiration de toute personne ayant connu le « Benghazi d’avant ». Le centre historique, autrefois si dynamique avec ses magasins et ses cafés, n’est aujourd’hui que succession d’immeubles détruits ou dentelés par les impacts de balles. Nombreuses sont les rues désertées, aussi silencieuses que la mort. Depuis mai 2014, l’Armée nationale arabe libyenne (ANL), rassemblant d’anciens militaires et des révolutionnaires sous les ordres de Khalifa Haftar, combattait, dans le cadre de l’opération Karama (« dignité »), une coalition hétéroclite de révolutionnaires libyens et de terroristes de l’État islamique (EI) ou d’Ansar al-Charia. Pour parvenir à la victoire finale, annoncée en grande pompe le 5 juillet 2017, l’ANL a dû mener des bombardements aériens massifs, dont le résultat est visible dans le centre historique, dernière partie de la seconde ville du pays à être tombée aux mains...
Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Trente ans après son prix Goncourt pour Texaco, cet écrivain majeur de la Caraïbe, principalement connu pour son travail sur la langue créole, interroge la question de la transmission dans le monde contemporain.

Publié en janvier 2023

Avec sa volonté de sensibiliser et marquer profondément le public, cette artiste nigériane de renommée internationale met au cœur de sa pratique l’environnement et les relations humaines.

Publié en janvier 2023

Son premier long-métrage de fiction confirme sa maturité de cinéaste. Avec Sous les figues, qui représentera la Tunisie aux Oscars, elle raconte les rêves et les désillusions d’une jeunesse rurale.

Publié en janvier 2023