Aller au contenu principal

Bigg, un rappeur de poids

Par Michael.AYORINDE - Publié en février 2011
Share

DE SON VRAI NOM TAOUFIK EL HAZEB, Bigg aime provoquer. Les thèmes de ses chansons sont très proches des préoccupations d’une large frange de la jeunesse urbaine marocaine. Ses fans le voient comme un grand frère protecteur. Pourquoi Bigg ? « Parce que je vois grand. » Ambitieux, il ne parle pas pour ne rien dire. Ses textes pointent du doigt politique, corruption, liberté d’expression, tabous… « La chose contre laquelle j’ai vraiment la rage, c’est l’abus de pouvoir. » Bigg dit ce qu’il pense et ce qu’il veut, et certains le surnomment Lekhasser (le mauvais), à cause de ses accusations osées.

Sa réussite ? Il la doit aussi à sa voix spéciale et caverneuse qui propulse son flow au débit de paroles impressionnant. Et à son opiniâtreté. Depuis ses 14 ans, il a sauté d’une formation à l’autre … En 2001, il est propulsé sur le devant de la scène avec son ex-groupe, Mafia C, mais il décide de se produire en solo et, en 2006, son premier album, Mgharba ’tal Mout, fait un tabac. Bigg est plébiscité par une grande partie du public marocain, des médias nationaux et internationaux. Son nouveau single, « Itoub », a été enregistré à Los Angeles : l’un des titres phares de son nouvel album, Byad ou K7al (Noir et blanc) qui sortira dans quelques semaines. Bigg à l’abordage de la scène américaine ? « Je veux surtout leur montrer qu’on peut débarquer du tiers-monde et se débrouiller. »

Par Catherine Faye

Dans la même rubrique

Après un premier album chaleureusement reçu, ce supergroupe féminin panafricain REVIENT EN FORCE avec un nouvel opus bien nommé.

Publié en février 2020

Phénomène de la pop orientale, la chanteuse franco-tunisienne séduit dans le monde arabe comme en Europe. Par mon nom, son nouvel EP, explore avec force et poésie ses identités multiples et mêle les sonorités des deux rives de la Méditerranée.

Publié en août 2019

Elle est sur tous les fronts. Chanteuse, militante, africaine, voyageuse, la star née au Bénin mène ses carrières au pas de charge, comme dans l’urgence. Rencontre et retour sur un parcours où tout est rythme.

Publié en août 2019