Cameroun : un nouveau septennat

Le 22 octobre 2018, Paul Biya est officiellement proclamé vainqueur du scrutin, avec 71, 28 % des voix, par le Conseil constitutionnel. VICTOR ZEBAZE

Pour ce septième mandat, le président devra trouver les bonnes réponses aux inquiétudes de ses compatriotes, notamment pour ce qui est de la consolidation de la concorde nationale et de l’accélération de l’insertion des jeunes.

Publié en

Malgré les sanctions déjà prises contre des détourneurs de fonds publics, le chef de l’État s’est engagé à monter d’un cran dans la traque des contrevenants.

Publié en
Paul Biya, accompagné de son épouse Chantal, en campagne à Maroua, dans l’Extrême-Nord, en septembre dernier. VICTOR ZEBAZE

Face à la gravité des exactions des bandes armées qui sévissent dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, le président devra veiller à restaurer le tissu économique et rétablir une vie sociale apaisée.

Publié en
Le chantier de l’échangeur du rond-point Deido, à Douala. VICTOR ZEBAZE

Une nouvelle impulsion sera nécessaire pour gagner le pari d’une économie plus performante, capable de faire reculer durablement la pauvreté.

Publié en

Cursus professionnels optimisés, promotion de l’auto-emploi, insertion socio-économique, Plan triennal spécial jeunes… Plusieurs initiatives sont en cours pour inverser la courbe du chômage.

Publié en

Parmi les ambitions à court terme : combler le déficit d’accès à l’eau potable et concrétiser le projet de couverture maladie universelle.

Publié en

Afin de réussir sa transformation digitale, le pays devra achever la mise en oeuvre de son Plan stratégique de l’économie numérique.

Publié en