Aller au contenu principal
Un arc-en-ciel dans le désert namibien.MARK DUMBLETON/SHUTTERSTOCK
Un arc-en-ciel dans le désert namibien.MARK DUMBLETON/SHUTTERSTOCK
époque

Changement climatique
C’est déjà demain

Par Cédric Gouverneur - Publié en juin 2024
Share

L’Afrique émet entre 3% et 9% des émissions carbone de la planète. Pourtant, les impacts sont déjà là. Inondations, chaleurs extrêmes, sécheresses, coûts humains et économiques, montée des océans… L’heure n’est plus uniquement au bilan, mais à la mise en place de solutions efficaces et à plus de justice internationale.

E​​​​​​​n Afrique de l’Est, plusieurs centaines de personnes sont mortes ou portées disparues après les pluies diluviennes qui ont ravagé la région ces derniers mois. Des pluies catastrophiques, succédant à trois années d’une sécheresse non moins catastrophique, dans un cycle mortifère qui épuise les populations, frappant en premier lieu les plus vulnérables. Le président kényan William Ruto a profité de sa rencontre avec une vingtaine de chefs d’État, le 29 avril dernier à Nairobi, pour exiger «une action immédiate et collective pour la survie de notre planète». Les mots sont forts de la part de ce président libéral, pro-business et pro-OGM, mais aussi «écolo», qui entend faire de son pays le premier du continent à bénéficier dès 2030 d’une électricité 100% renouvelable. Si le président Ruto est volontiers alarmiste, c’est qu’à l’image de nombreux responsables africains, il est lassé des promesses creuses des pays riches et des institutions financières internationales.

Il y...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article