Aller au contenu principal
Ils ont changé le monde

Christian Happi
Relocaliser la recherche

Par Cédric Gouverneur - Publié en mars 2021
Christian Happi
Compte Instagram du professeur Christian Happi. DR

​​​​​​​Ce professeur camerounais, passé par Harvard, a fondé au Nigeria l’ACEGID, un centre d’excellence en génomique des maladies infectieuses.

Il y a un peu plus d’un an, fin février 2020, à Lagos, un expatrié italien est identifié comme premier cas du nouveau coronavirus apparu à Wuhan... Un échantillon du virus est expédié à 200 km de là, à l’université Redeemer, à Ede, où se trouve l’African Center of Excellence for Genomics of Infectious Disease laboratoire (ACEGID). Ce centre d’excellence en génomique des maladies infectieuses procède alors au séquençage du virus en moins de 72 heures, permettant aux autorités nigérianes de réagir au plus vite afin de freiner la contagion. Un gain de temps vital : jadis, les échantillons récoltés sur le continent étaient envoyés en Occident pour y être analysés... Derrière la prouesse de l’ACEGID, la volonté et la réussite de son fondateur : le professeur Christian Happi. L’homme a grandi à Sangmélima, dans le sud du Cameroun. Enfant, il souffre de PIUS crises de paludisme et rêve de consacrer sa vie à la médecine.

À la bibliothèque de l’école, il a une révélation en lisant un article sur l’Américain James Watson...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Le géant africain s’enlise dans la crise du Tigré. Et les forces centrifuges historiques, ethniques, régionales pourraient accélérer les fractures. Sans compter l’implication de l’Érythrée...Le deuxième pays le plus peuplé du continent doit impérativement réformer son modèle institutionnel, son vivre ensemble pour éviter le crash.

Publié en avril 2021

La disparition brutale d’Hamed Bakayoko, Premier ministre, compagnon de route du président Ouattara, personne clé du dispositif politique, a stupéfié la Côte d’Ivoire. Le pays se relève de ce traumatisme, tout en cherchant à reprendre le cap de la modernisation.

Publié en avril 2021

L’archevêque émérite de Douala s’est éteint le 3 avril à 90 ans. Et avec lui, l’une des figures les plus emblématiques de la lutte pour la démocratie et les libertés au pays de Paul Biya. Il aura notamment lutté jusqu’au bout pour le retour au calme dans les zones anglophones.

Publié en avril 2021