Aller au contenu principal
Drame

Creuser sa tombe

Par Jean-Marie Chazeau - Publié en avril 2022
Share
LA FEMME DU FOSSOYEUR (Finlande-AllemagneFrance), de Khadar Ayderus Ahmed. ARTTU PELTOMAA - DR
LA FEMME DU FOSSOYEUR (Finlande-AllemagneFrance), de Khadar Ayderus Ahmed Avec Omar Abdi, Yasmin Warsame, Kadar Abdoul-Aziz Ibrahim. En salles.DR

Étalon d'or de Yennenga au Fespaco 2021, ce film somalien, tourné à Djibouti, raconte une émouvante histoire d’amour entre cimetière et désert…

DR
DR

Guled est fossoyeur, il attend pelle à la main, aux portes de l’hôpital, que soient livrés des cadavres. Nasra, son épouse, atteinte d’une maladie mortelle, cuisine, allongée près de leur jeune fils, Mahad. Pour soigner sa femme, Guled doit trouver l’équivalent d’un an de salaire… Les sacrifices seront douloureux pour y arriver. Il lui faudra revenir dans son village natal et vendre un troupeau qui lui appartient, mais jalousement gardé par sa famille qui voulait le marier à une autre et refuse de le revoir.
Cette course contre la montre dans le désert est sobrement racontée, baignée de mélancolie mais aussi parfois de joie et de couleurs, comme lorsque le couple, avant la maladie, s’invite dans un riche mariage grâce à… une chèvre. Toute l’énergie du film est portée par cet amour pour une femme forte mais diminuée et par l’urgence à pouvoir la guérir. Jusqu’où aller pour y parvenir ? Dans le rôle de la souffrante magnifique, la top-modèle canadienne d’origine somalienne, Yasmin Warsame, que le réalisateur finlandais, lui-même d’origine somalienne, avait remarqué dans une campagne publicitaire pour H&M sur les murs d’Helsinki. Même si le récit illustre l’absence d’accès aux soins de bien des Africains, on n’est pas dans un documentaire sur le Djibouti d’aujourd’hui. D’ailleurs, les chansons de la bande originale sont sénégalaises, et aucun aspect moderne de ce pays n’apparaît à l’écran. Comme pour mieux rendre intemporel ce conte pourtant ancré dans une terrible réalité sociale…

Dans la même rubrique

Les 23, 24 et 25 juin au Sofitel d’Abidjan, le Compendium des compétences féminines de Côte d’Ivoire (COCOFCI) fête son 10 e anniversaire. Récompensé par l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le Compendium a été fondé par Euphrasie Kouassi Yao. Ancienne ministre, conseillère spéciale du président Ouattara chargée du genre, elle répond à nos questions.

Publié en juin 2022

Entre deux tournages pour Netflix et un blockbuster à Hollywood, le héros star de Lupin revient à ses sources sénégalaises dans un rôle historique en langue peule…

Publié en juin 2022

Un nouveau roman sur la condition des femmes au Sahel, par la militante que la presse camerounaise surnomme « LA VOIX DES SANS-VOIX ».

Publié en juin 2022