Aller au contenu principal
Document

Dans les secrets des grands

Par Emmanuelle Pontié - Publié en janvier 2021
Share

Elle est née d’une grande famille gabonaise. Et sa carrière publique s’étend sur trois décennies. Laure Olga Gondjout a surtout été la puissante secrétaire particulière du président Omar Bongo durant près de vingt-cinq ans. Incontournable porte d’entrée pour accéder au « Patron », protectrice, elle publie aujourd’hui un livre de souvenirs passionnants et choisis. À déguster sans modération.

​​​​​​​Elle est la fille cadette du premier président de l’Assemblée nationale du Gabon et passe une enfance où famille et religion sont érigées en valeurs premières. Élève brillante, mais assez dissipée, elle se souvient de ses frasques au collège Immaculée Conception de Libreville, puis de ses années d’études supérieures en lettres modernes en Espagne, où elle séquestre l’ambassadeur du Gabon avec un groupe d’étudiants car il ne voulait pas leur donner leurs bourses… Après un premier emploi en 1978 à la Banque africaine de développement, à Abidjan, elle rejoint Libreville et le Palais du bord de mer en 1984 comme conseillère aux affaires africaines et internationales, avant d’être affectée trois ans plus tard au secrétariat général du Conseil des ministres. C’est en 1989 que le président Omar Bongo la choisit, à sa grande surprise, comme secrétaire particulière. Elle endosse le...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Bien que son actualité ne soit pas toujours des plus joyeuses ces dernières années, le pays regorge de personnalités talentueuses et passionnées qui redonnent foi en l’avenir. Petit tour d’horizon des profils les plus enthousiasmants.

Publié en juillet 2021

Son nouveau long-métrage, Sœurs, dépeint la quête identitaire de trois femmes issues de l’immigration, partagées entre la France et l’Algérie. La réalisatrice aborde le thème du déracinement, le poids de la mémoire, les luttes féminines et la difficulté à briser les silences, à bâtir un récit familial.

Publié en juillet 2021

Cette plasticienne inclassable franco-algérienne sublime le corps des femmes dans une œuvre foisonnante. Après son exposition personnelle « Eden » à la galerie Cécile Fakhoury, à Paris, en février dernier, elle est actuellement présente à la Maison des arts de Malakoff.

Publié en juillet 2021