Aller au contenu principal
Sofia Boutella

De Bab el Oued à Hollywood

Par Fouzia Marouf - Publié en août 2017
Share
Enfant intrépide des quartiers populaires d’Alger, reine du break dance dans les rues de Paris, danseuse pour Madonna… Et maintenant, étoile montante du cinéma américain, qui terrorise Tom Cruise (La Momie, c’est elle !) et s’apprête à hypnotiser l’Atomic Blonde Charlize Theron. Retour sur une success-story singulière, de la capitale algérienne aux studios de Los Angeles.
 
Regard de braise, sourire ravageur, épaules droites et jambes interminables… Difficile d’associer une origine, tant les traits félins que dessine son visage sèment le trouble. Est-elle perse ? Orientale ? Sud-Américaine ? 1,65 mètre de beauté brute et une silhouette de rêve… Who’s that girl ? Un avis de recherche sommaire pourrait indiquer ceci : Sofia Boutella, 35 ans, née en Algérie, danseuse adoptée par la France et, désormais, actrice installée à Los Angeles. Voilà pour un résumé lapidaire. La réalité, plus complexe bien sûr, est que nous sommes en présence d’un objet d’énergie non identifiée, acquise au fil de prestigieuses expériences et collaborations : Mariah Carey, Rihanna ou Madonna, pour ne citer qu’elles.
                                                   ...
Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Trente ans après son prix Goncourt pour Texaco, cet écrivain majeur de la Caraïbe, principalement connu pour son travail sur la langue créole, interroge la question de la transmission dans le monde contemporain.

Publié en janvier 2023

Avec sa volonté de sensibiliser et marquer profondément le public, cette artiste nigériane de renommée internationale met au cœur de sa pratique l’environnement et les relations humaines.

Publié en janvier 2023

Son premier long-métrage de fiction confirme sa maturité de cinéaste. Avec Sous les figues, qui représentera la Tunisie aux Oscars, elle raconte les rêves et les désillusions d’une jeunesse rurale.

Publié en janvier 2023