Aller au contenu principal
Matières premières

De l’or noir en Côte d’Ivoire

Par Jean-Michel Meyer - Publié en octobre 2021
Share

Producteur marginal de pétrole, le pays doit changer de statut à l’avenir grâce à une « découverte majeure ».

Début septembre, le gouvernement ivoirien a annoncé une « découverte majeure » de pétrole et de gaz naturel, réalisée par un consortium réunissant l’italien Eni (90 % du capital) et la société nationale Petroci Holding (10 %). Situé en eau profonde, le gisement est « estimé entre 1,5 et 2 milliards de barils de pétrole brut et de 1 800 à 2 400 milliards de pieds cubes de gaz ». « Cela fait au moins quatorze ans qu’il n’y a pas eu de découverte de cette taille dans la région. La dernière fois, c’était au Ghana, juste à côté.

Le gisement découvert est situé en eau profonde. PETROCI - CAPTURE D’ÉCRAN
Le gisement découvert est situé en eau profonde. PETROCI - CAPTURE D’ÉCRAN

C’est très important à l’échelle africaine. Pour la Côte d’Ivoire, cela va multiplier la production par six ou sept d’ici quatre à cinq années », a estimé sur TV5 Benjamin Augé, chercheur à l’Institut français des relations internationales (IFRI). Concrètement, 150 000 barils par jour devraient s’ajouter à la production actuelle de 36 000 barils/ jour. Le gisement pourrait rapporter de 106,5 à 142 milliards de dollars pour l’or noir...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

La croissance économique revenue, les GAFAM américains renouent avec une stratégie offensive en Afrique. Google ouvre le bal avec un investissement de 1 milliard de dollars sur cinq ans.

Publié en novembre 2021

La pandémie a lourdement pénalisé la distribution de films en salles. Mais le Covid-19 a aussi accéléré la révolution digitale d’une industrie qui retrouve un nouveau souffle.

Publié en novembre 2021

Les caisses vides après la chute du cours du pétrole et surendetté, l’État cherche des appuis pour se renflouer et relancer son économie.

Publié en novembre 2021