Aller au contenu principal
Sculpture

Désirs d'humanité

Par CATHERINE FAYE - Publié en juin 2021
Share
rgfgffgf
Ses oeuvres sont constituées de douilles collectées dans les zones de conflit. MANSIA MALAYKA

Les créations de FREDDY TSIMBA participent à une rencontre inattendue, entre passé et présent.

frsdfsdf
Ses œuvres sont constituées de douilles collectées dans les zones de conflit MANSIA MALAYKA - DR 
efrfrfrf
« MABELE ELEKI LOLA ! LA TERRE, PLUS BELLE QUE LE PARADIS », AfricaMuseum, Tervuren (Belgique) jusqu’au 15 août. africanmuseum.be.  DR 

ICI, UN HOMME SE TIENT LA TÊTE entre les mains. Là, une mère tend son sein à son enfant séparé d’elle par un épais grillage. Les œuvres si particulières de Freddy Tsimba heurtent et émeuvent. Elles nous disent l’histoire mouvementée de son pays, la République démocratique du Congo.Celle du monde aussi. Connu pour ses sculptures composées de douilles collectées dans les zones de conflit, le plasticien engagé élabore son œuvre à partir de bouts de ferraille, de capsules, de clés, de cuillères. Les objets abandonnés se faisant ainsi l’écho des rebuts et des blessures. Et offrant une réinterprétation de l’univers qui nous entoure. Dans cette exposition, 22 de ses sculptures et installations sont présentées face à 30 pièces sélectionnées dans les collections de l’ex-musée du Congo belge, intimement lié à l’histoire de la colonisation du pays par la Belgique : photographies historiques, peinture occidentale, armes, masques, sculptures traditionnelles. Un dialogue inédit, imaginé par l’écrivain kino-congolais In Koli Jean Bofane, commissaire de l’exposition. 

Dans la même rubrique

Publié en 2016, le best-seller Born a Crime: Stories from a South African Childhood vient d’être traduit en français sous le titre
Trop noir, trop blanc. Dans ce récit, le célèbre humoriste sud-africain Trevor Noah, qui a repris l’émission The Daily Show après Jon Stewart, raconte avec un esprit critique facétieux sa jeunesse d’enfant métis sous l’apartheid. Une leçon de vie et d’humanité.

Publié en juillet 2021

Sur 135 films, toutes sélections confondues, 2 longs-métrages tournés en Afrique ont reçu un prix, même si l’un d’eux a raté la Palme d’or.

Publié en juillet 2021

Du 6 au 17 juillet, le 74e Festival de Cannes a fait une belle place aux créateurs du continent. Et de nouvelles tendances se dessinent côté production.

Publié en juillet 2021