Aller au contenu principal
Entretien

Fatma Said
« Je me sens vivante sur scène »

Par Astrid Krivian - Publié en avril 2021
Share
Cantatrice égyptienne
Fatma Said. JOSEF FISCHNALLER-WARNER CLASSICS

À tout juste 30 ans, la cantatrice égyptienne s’est déjà produite dans les salles les plus renommées. Dans son premier album de récital, El Nour, la soprano fait vibrer des oeuvres arabes et européennes sous un jour nouveau

Sa virtuosité vocale, ses interprétations talentueuses et passionnées ont été acclamées sur les scènes les plus prestigieuses, du Royal Albert Hall, à Londres, au Shangyin Opera House, à Shanghaï. À 30 ans à peine, la soprano égyptienne, qui chante en six langues, s’approprie avec une maestria déconcertante les répertoires les plus divers, des opéras de Mozart, Massenet, Verdi ou Puccini, aux lieds allemands de Schubert, Brahms ou Schumann. Née au Caire en 1991, elle découvre l’art lyrique dès son plus jeune âge dans l’école allemande où elle suit sa scolarité. Le chef de la chorale de son établissement décèle son talent précoce et l’encourage à se lancer comme soliste. La cantatrice Neveen Allouba lui donne son premier cours de chant à l’opéra du Caire, à 14 ans. Après le lycée, Fatma Said étudie à l’Académie de musique Hanns Eisler, à Berlin, et obtient son Bachelor en 2013. Puis décroche une bourse pour intégrer l’Académie de la Scala...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Le 17 janvier 1961, le premier chef de gouvernement du Congo indépendant était torturé et assassiné au Katanga, avec la complicité des autorités belges. Une relique de son corps martyrisé – une simple dent sertie d’or, arrachée par ses bourreaux – doit revenir en RDC le 30 juin. La date d’anniversaire de cette indépendance pour laquelle il s’est sacrifié. Portrait d’un héros congolais et africain.

Publié en juin 2021

Ce virtuose malien à la notoriété internationale est le maître incontesté de la kora et l’héritier de son illustre père, Sidiki Diabaté. Il nous présente son nouvel album, Kôrôlén, réalisé avec le London Symphony Orchestra.

Publié en juin 2021

Dans son livre Fière d’être moi-même, cette voix majeure du mouvement body positive français raconte son parcours inspirant. Cette créatrice de vêtements et blogueuse encourage à s’affranchir des normes de la société et milite pour une plus grande représentativité.

Publié en juin 2021