Aller au contenu principal
Perspectives

Forêts
L'Afrique, dernier poumon de la planète ?

Par Thibaut Cabrera - Publié en août 2022
Share
Dans les environs de Mbandaka, en République démocratique du Congo. NANNA HEITMANN/NYT/REDUX-REA
Dans les environs de Mbandaka, en République démocratique du Congo. NANNA HEITMANN/NYT/REDUX-REA

Du nord au sud, c’est l’un des plus grands territoires verts du monde, avec en particulier le bassin du Congo, deuxième forêt humide après l’Amazonie. Une richesse naturelle essentielle pour l’humanité, un potentiel immense pour le continent, menacé chaque jour un peu plus par l’exploitation et les trafics.

De la Californie à la Gironde (en France), en passant par le Maroc, les incendies viennent de ravager des milliers d’hectares de forêts en l’espace de quelques semaines. Les conséquences désastreuses de ces « mégafeux » nourrissent fatalement les réflexions autour de l’avenir des forêts, en bute au dérèglement climatique. Mais aussi à l’action directe de l’homme. En 2021, l’Amazonie a perdu 18 arbres par seconde en moyenne, en grande partie à cause de la déforestation. Le principal « poumon » du monde pourrait prochainement être amputé. Pour survivre, la planète devra alors miser sur son second poumon, la forêt d’Afrique centrale. Elle semble pourtant être vouée au même sort. Les forêts du continent sont des écosystèmes uniques et fascinants : la forêt d’arganiers du Maroc, les forêts sèches de Miombo, au Mozambique, sont tous des symboles de sa biodiversité foisonnante. Pourtant, elles...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Il a été nommé en août 2021 responsable de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), un organisme qui gère les aires protégées. Celles-ci couvrent 13,8 % de la surface de la République démocratique du Congo (RDC), soit un total de 345 000 km2. Entretien franc et direct sur les enjeux, les défi s de la conservation et de la protection de la nature.

Publié en août 2022

Conseiller spécial de l’International Institute for Strategic Studies (IISS, Londres) et de la Fondation pour la recherche stratégique (FRS, Paris), François Heisbourg analyse pour Afrique Magazine comment se positionnent les opinions publiques mondiales au sujet de la guerre en Ukraine. Le passé colonial européen et la guerre américaine en Irak jouent à plein dans la perception du conflit par les pays du Sud…

Publié en août 2022

L’auteur et plasticien marocain signe Mon frère fantôme, un roman sur les conflits intérieurs d’un jeune héros. Il raconte le destin de laissés-pourcompte dans la médina de Marrakech. Entre « double je » et double jeu, son talent de conteur révèle la complexité de la psyché humaine.

Publié en juillet 2022