Aller au contenu principal
Interview

Gado
«Il est essentiel d’écouter les autres»

Par CATHERINE FAYE - Publié en mai 2022
Share

​​​​​​​

Autoportrait de Gado
Autoportrait de Gado.

À 52 ans, c’est l’un des caricaturistes politiques les plus subversifs. Cartooning for Peace and Democracy le met à l’honneur ce mois-ci.

​​​​​​​Ses dessins, truculents et incisifs, dépeignent la politique du continent, les tabous, la corruption, l’état du monde. Le caricaturiste politique subversif Godfrey Mwampembwa, alias Gado, est né à Dar es Salam en 1969. Nommé l’une des 100 personnes les plus influentes d’Afrique par New African en 2014, il a publié ses caricatures dans le Daily Nation (Kenya), le Sunday Tribune (Afrique du Sud), le Monde et le Courrier international (France), le Deutsche Welle (Allemagne), le Washington Times (États-Unis) ou encore le Japan Times (Japon). Son cheval de bataille : les libertés fondamentales et la démocratie.

AM : À quel moment vous êtes-vous intéressé au dessin ?

Gado : Très jeune, j’ai commencé à croquer. Voyant que j’avais un bon coup de crayon, ma mère, qui était enseignante, m’a permis de faire quelque chose de cette passion, en m’encourageant. Comme mon père d’ailleurs, un employé de l’agence nationale du tourisme, à Dar es Salam. Et puis, en grandissant, j’ai eu un appétit particulier pour l’actualité, les affaires internationales, ce qui se passait autour de moi...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Escapade, en « in » et « off », dans les allées d’une biennale d’art contemporain longtemps attendue. Un rendez-vous éclectique, dynamique, et à la portée quasi mondiale !

Publié en juin 2022

L’écrivain guinéen signe une œuvre puissante sur la quête de mémoire. À travers le destin brisé de ses héroïnes, son dernier roman Saharienne Indigo explore les blessures causées par la répression sanglante du régime de Sékou Touré.

Publié en juin 2022

Lancé le 5 mars dernier à Pikine, le concept « Jokko ak Macky » a pour objectif de faire échanger le chef d’État sénégalais avec la jeunesse du pays via la célèbre plate-forme de visioconférence. Stratégie présidentielle ou réél rétablissement de connexion ?

Publié en mai 2022