Aller au contenu principal
Actrice, Égypte

Hend Sabri

Par FRIDA DAHMANI - Publié en janvier 2020
Share
BALKIS PRESS/ABACA

VÉRITABLE ICÔNE DU CINÉMA ARABE, Hend Sabri a raflé de nombreux prix depuis ses premiers pas devant la caméra (pour Les Silences du palais de Moufida Tlatli, en 1994), dont celui, par deux fois, de la meilleure interprétation féminine pour son rôle dans Noura rêve, de Hinde Boujemaa, au festival égyptien d’El Gouna et aux Journées cinématographiques de Carthage (JCC), en Tunisie, en 2019. Un rôle fort qui permet à celle qui se destinait au métier d’avocate de défendre la cause des femmes, la Tunisienne ayant soutenu en 2010 la campagne « The Uprising of Women in the Arab World » (« Le soulèvement des femmes dans le monde arabe ») pour l’égalité des genres. Considérée comme une star en Égypte, où elle fait carrière après avoir découvert l’industrie du cinéma en 2001 et rencontré l’homme de sa vie, l’entrepreneur Ahmed Sherif, elle enchaîne les films et les séries télévisées qui la rendront célèbre à l’international. Inoubliable aux côtés d’Adel Imam dans L’Immeuble Yakoubian de Marwan Hamed, en 2006, l’égérie au sourire éclatant de L’Oréal au Moyen-Orient n’a pas pris la grosse tête et tient à transmettre à ses deux MAMI filles les valeurs et le goût d’une vie simple.

Dans la même rubrique

EN CENT SEIZE ANS, le prix Goncourt a été décerné à seulement 12 femmes et… trois Africains.

Publié en janvier 2020

IL FAUT RETOURNER sur les bords de la lagune Ébrié, à Abidjan, pour mesurer le chemin parcouru par ce grand bonhomme de 1,90 m.

Publié en janvier 2020

SON ENTREPRISE EST NÉE EN 1994, et aujourd’hui, c’est le leader mondial ou presque.

Publié en janvier 2020