Aller au contenu principal
Entretien

Toumani Diabaté
« Seule la culture peut faire bouger le monde »

Par Astrid Krivian - Publié en juin 2021
Share

 

SCHEIBER/ANDIA.FR
SCHEIBER/ANDIA.FR

Ce virtuose malien à la notoriété internationale est le maître incontesté de la kora et l’héritier de son illustre père, Sidiki Diabaté. Il nous présente son nouvel album, Kôrôlén, réalisé avec le London Symphony Orchestra.

Héritier d’une illustre lignée de djélis, ou griots, ces maîtres de la parole, dépositaires de l’histoire mandingue, il est le fils de deux grands artistes : la chanteuse Néné Koïta et le maître de la kora Sidiki Diabaté, tous deux membres du célèbre Ensemble instrumental national du Mali. Ce legs explique sans doute le lyrisme profond de son jeu raffiné : il fait littéralement chanter sa harpeluth. Considéré comme le meilleur korafola (« joueur de kora » ou « celui qui fait parler la kora » en malinké) actuel, Toumani Diabaté n’a pas sacrifié la puissance émotionnelle de sa musique sur l’autel de sa virtuosité. En 1970, lorsque son père enregistre le premier album instrumental de kora, Mali : Cordes anciennes, avec Batrou Sékou Kouyaté et Djelimady Sissoko, il érige en soliste cet instrument traditionnellement accompagné de chants et le propulse sur le devant de la scène. Une démarche visionnaire que Toumani a perpétuée, à sa manière : sa créativité unique, époustouflante...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Le 17 janvier 1961, le premier chef de gouvernement du Congo indépendant était torturé et assassiné au Katanga, avec la complicité des autorités belges. Une relique de son corps martyrisé – une simple dent sertie d’or, arrachée par ses bourreaux – doit revenir en RDC le 30 juin. La date d’anniversaire de cette indépendance pour laquelle il s’est sacrifié. Portrait d’un héros congolais et africain.

Publié en juin 2021

Dans son livre Fière d’être moi-même, cette voix majeure du mouvement body positive français raconte son parcours inspirant. Cette créatrice de vêtements et blogueuse encourage à s’affranchir des normes de la société et milite pour une plus grande représentativité.

Publié en juin 2021

À 32 ans, la soprano à la voix de velours gravit un à un les échelons d’une carrière enchantée et fait partie des grands espoirs de la scène lyrique internationale. rencontre

Publié en mai 2021