Aller au contenu principal

L’Égypte, nouvelle start-up nation

Par Jean-Michel Meyer - Publié en août 2021
Share

Un mouvement inédit de création d’entreprises a pu émerger grâce à un cadre de plus en plus favorable et l’intérêt croissant des investisseurs.

Paymob, Dayra, NowPay, Fawry, MoneyFellows, MNT, MoneyHash, Tejarra… L’Égypte est en train de devenir une pépinière pour les start-up technologiques. Un dynamisme qui fait scintiller le pays sur le radar du capitalrisque mondial, menaçant les positions de l’Afrique du Sud, du Nigeria et du Kenya.

De janvier à juin 2021, les start-up égyptiennes ont levé près de 190 millions de dollars, soit autant que les fonds qu’elles avaient récoltés tout au long de l’année 2020. Signe de cette tendance, 34 start-up ont levé 22 millions de dollars au premier trimestre de cette année, le double du montant réuni par 24 start-up au quatrième trimestre 2020. Les sociétés opérant dans les domaines de la santé, du commerce électronique et de la fintech ont accumulé près de 60 % du total des montants levés. Les opérations se succèdent, comme celle du fournisseur de paiements numériques Paymob, leader sur le marché égyptien, qui a décroché 18,5 millions de dollars auprès d’investisseurs au printemps. Ou encore celle de Trella, une société cairote qui réinvente le transport en camion (du choix de l’itinéraire...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article
AM TV : Toutes nos vidéos

Dans la même rubrique

Afrique du Sud, Maroc, Algérie, Sénégal… Les projets pour fabriquer des doses sur le continent se multiplient – sans encore briser sa dépendance.

Publié en août 2021

Dans les années à venir, l’Afrique va devoir se doter de plus de 700 centres de données, si elle veut profiter du boom du secteur et assurer sa souveraineté numérique.​​​​​​​

Publié en août 2021

Malgré la crise du Covid-19 et d’importantes disparités entre ses membres, la CÉDÉAO croit encore en son projet de devise commune, qui a été ravivé par l’annonce de la fin du franc CFA. Mais s’ils veulent que l’éco devienne une réalité, les 15 États vont devoir collaborer plus que jamais.

Publié en août 2021