Aller au contenu principal
Monnaie

L’illusion de la souveraineté monétaire

Par Jean-Michel Meyer - Publié en mai 2021
Share
L’Afrique du Sud fait partie des rares pays qui impriment leurs billets eux-mêmes.
L’Afrique du Sud fait partie des rares pays qui impriment leurs billets eux-mêmes. SHUTTERSTOCK

Une étude vient de révéler que 43 États du continent sous-traitent la fabrication de leur monnaie à l’étranger, surtout en France, au Royaume-Uni et en Allemagne.

Le franc CFA est-il l’instrument de la politique néocoloniale de la France ? Il ne se passe pas une semaine sans que la question ne soit évoquée, à charge ou à décharge. L’impression par la France des billets de francs CFA est particulièrement dénoncée, comme privant les 14 pays de la zone franc de leur souveraineté monétaire. Si Paris est au coeur de la polémique, le Centre d’étude et de réflexion sur le monde francophone (Cermf) vient de publier une étude qui révèle que ce sont, en fait, « 43 pays africains qui ont recours à un pays étranger pour imprimer leur monnaie ». Tout est parti d’un article de la BBC du 29 décembre 2020 qui pilonnait le franc CFA. « Cet article comprenait des contre-vérités.

La quasi-totalité des pays africains sous-traitent la fabrication des billets et des pièces, je trouvais la BBC culottée de ne parler que du franc CFA. Il fallait rectifier ces erreurs », souligne Ilyes...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Sous l’impulsion de son président, qui s’est rendu 28 fois sur le continent depuis 2003, la Turquie affiche l’objectif de doubler le volume de ses échanges commerciaux, pour les hisser à 50 milliards de dollars dans les années à venir.

Publié en mai 2021

Madrid a lancé le plan « Focus Afrique 2023 » en mars dernier. Renforcer les liens commerciaux et freiner l’immigration. C’est le message porté par le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, en visite en Angola et au Sénégal les 8 et 9 avril derniers.

Publié en mai 2021

Prisées par les investisseurs, les sociétés technologiques du secteur médical ont vu leur capital croître de 257 % en un an.

Publié en mai 2021