Aller au contenu principal
Alimentation

Le grand désordre mondial

Par Cédric Gouverneur - Publié en août 2022
Share
Selon l’ONU, même sur une planète désormais peuplée de 8 milliards d’individus, tous devraient pouvoir se nourrir…SHUTTERSTOCK
Selon l’ONU, même sur une planète désormais peuplée de 8 milliards d’individus, tous devraient pouvoir se nourrir…SHUTTERSTOCK

Le Covid-19, puis la guerre en Ukraine ont exacerbé les déséquilibres structurels d’un secteur agricole incapable de nourrir correctement la planète, alors même que la production est encore supérieure aux besoins. La faim et l’obésité progressent, tandis que la biodiversité s’effondre ! Des solutions existent et il est urgent d’agir. Explications.

C’était dans le « monde d’hier », celui d’avant la pandémie et la guerre en Ukraine : en 2015, la communauté internationale s’engageait à «éradiquer la faim dans le monde en 2030 », soit en quinze ans. Or, non seulement la faim n’a pas reculé, mais elle a progressé ! Selon le rapport sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition, publié en juillet par cinq agences onusiennes, 9,8 % des êtres humains (environ 800 millions) sont sous-alimentés, contre 8 % en 2019. C’est 150 millions de personnes de plus en deux ans ! À noter que le continent africain est le plus affecté : 20 % de la population est concernée (deux fois plus qu’en Asie et en Amérique latine).

Les coupables ont vite été désignés : la pandémie...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Cet immense pays sahélien, avec une forte croissance démographique, est confronté à une crise alimentaire majeure, aggravée par l’insécurité et le conflit en Ukraine.

Publié en août 2022

Derrière son image glamour, la principauté est aussi un vivier d’entrepreneurs. Qui regardent vers le continent.

Publié en août 2022

En jouant « local » et « international », les plates-formes et la télévision payante conquièrent de plus en plus d’abonnés sur le continent.

Publié en août 2022