Aller au contenu principal
Mode

Le pagne Guinéen de Sita Indigo

Par Luisa Nannipieri - Publié en mars 2021
Sita Indigo. DR 
Sita Indigo. DR 

​​​​​​​Cette jeune marque de prêt-à-porter propose des pièces basiques et essentielles qui mettent en valeur ce TISSU TRADITIONNEL.

Nasita Fofana
Nasita Fofana. DR 

RIEN DANS LA VIE ne prédestinait Nasita Fofana à évoluer professionnellement dans la mode, sauf un rêve d’enfant. Née en France de parents guinéens, elle passe par Sciences Po, puis suit un master en droit des affaires, et devient consultante en stratégie pour un cabinet parisien. C’est dans le cadre de cette activité qu’elle remet les pieds en Guinée, où elle s’est déjà rendue quelques fois pour tourisme. Elle commence alors à s’impliquer dans la vie locale, et son travail auprès du gouvernement la sensibilise à la nécessité de créer de nouvelles occasions d’emploi dans le pays. Alors qu’elle tombe sur un artisan qui vend du pagne indigo sur le marché, elle est frappée par le potentiel de ce tissu ancestral et authentique et, en quelques mois, décide de lancer son entreprise.

La marque Sita Indigo voit ainsi le jour en mars 2019 et compte déjà deux collections de pièces basiques et modernes qui revisitent ce pagne, tissé et teint dans des coopératives artisanales guinéennes. Chaque région, chaque artisan, a sa spécialité : que ce soit tisser, dessiner et attacher les motifs au tissu, ou bien le teindre avec une formule secrète, transmise de génération en génération. Obtenue grâce à la fermentation des feuilles d’indigotier, cette teinture bleu violacé ne pollue pas les sols, préserve la santé des teinturiers et ne consomme que très peu d’eau et d’énergie.

Sita Indigo. DR 
Sita Indigo. DR

En plus de veiller attentivement au processus de production, fondamental pour revaloriser un tissu souvent décrié et sous-estimé, la designeuse cherche constamment à améliorer la qualité de fabrication de ses tops, robes ou pantalons. Elle envisage pour cela de délocaliser dans des usines modernes du Maghreb ses ateliers de confection de Dakar. L’objectif est de pouvoir produire en série des pièces qui se portent au quotidien. Des modèles dernière tendance où le vrai protagoniste, ce qui en fait l’originalité, est toujours le pagne tissé. Même dans sa version lépi blanc (non teint), où l’indigo foncé est utilisé pour les motifs ou les rayures. sitaindigo.com

 

Dans la même rubrique

Quand la porcelaine de Limoges rencontre le célèbre tissu africain. Une entreprise lancée en 2019 par Absa Char Say.

Publié en avril 2021

Éloi Ficquet est spécialiste de l’Éthiopie et de la Corne de l’Afrique à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Son dernier ouvrage, coécrit avec Gérard Prunier, s’intitule Understanding Contemporary Ethiopia. Il nous explique que ces tensions, récurrentes en Éthiopie depuis le Moyen Âge, pourraient rebattre les cartes dans toute la région.

Publié en avril 2021

La guerre planétaire entre Spotify et Apple Music ouvre un front sur le très prometteur marché africain. Mais les acteurs locaux n’ont pas dit leur dernier mot.

Publié en avril 2021