Aller au contenu principal
Macro

Les rois de la croissance
post-Covid

Par Jean-Michel Meyer - Publié en juin 2021
Share

La pandémie laissera des traces, jusqu’à bousculer le classement des 10 États les plus riches d’Afrique.

Le PIB du Nigeria devrait s’envoler de 429 à 964 milliards de dollars dans cinq ans, selon une projection du Fonds monétaire international (FMI) basée sur l’évolution du produit intérieur brut (PIB) des pays africains entre 2019 et 2026. Ce bond en avant du Nigeria, qui consolide son statut de première puissance économique du continent, repose sur sa qualité de premier producteur de pétrole en Afrique, d’importants investissements annoncés (rail, port en eau profonde, raffinerie de pétrole...), et surtout le pari de retrouver la quasi-autosuffisance alimentaire dont bénéficiait le pays dans les années 1970. Seule économie d’Afrique du Nord à échapper à la récession en 2020 (+3,5 %), l’Égypte arrive au deuxième rang. Son PIB progressera de 362 à 603 milliards de dollars en 2026 (+66,60 %), profitant notamment des découvertes de gaz en Méditerranée.
De son côté, l’Afrique du Sud recule en troisième position. Un plan d’investissement de 100 milliards de dollars sur cinq ans devrait toutefois contribuer à faire croître le PIB de 302 à 407 milliards de dollars en 2026.Bagarre d’orgueil entre le Maroc, qui subtilise la quatrième place à...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Le Cap-Vert, l’Égypte, le Kenya, la Namibie, la Tanzanie, et d’autres pays sont à nouveau ouverts aux touristes étrangers, sous conditions sanitaires.

Publié en juillet 2021

Le modèle économique du royaume, critiqué par le roi depuis 2017, a été revisité par une commission qui promet une croissance de 7 % à partir de 2030.

Publié en juillet 2021

Avec l’incertitude sur l’aide au développement et le poids croissant de la dette, les États du continent n’ont pas d’autre choix que de mobiliser les ressources fiscales domestiques pour restaurer leur marge de manœuvre budgétaire, réduite par la crise sanitaire.

Publié en juillet 2021