Aller au contenu principal
Ils ont changé le monde

Malika Louback
Djibouti style !

Par Zyad Limam - Publié en mars 2021
Malika Louback. KAY-PARIS FERNANDES/GETTY IMAGES. DR 
Malika Louback. KAY-PARIS FERNANDES/GETTY IMAGES. DR 

Mannequin à succès depuis 2019, la jeune femme impose dans la mode un nouveau regard sur la beauté. 

Elle change le tropisme de la mode, notre regard sur la beauté et l’élégance, elle porte notre imaginaire loin, vers la Corne de l’Afrique, vers cette terre des origines du monde. Son prénom signifie « reine » en arabe, et son nom « lionne » en afar. Elle est djiboutienne et fière de l’être. Ingénieure de formation, avec six ans d’études en poche (« Les polymères, le béton, le bois, même les fibres textiles, je connais tout ça »), elle pousse la porte en septembre 2019 de la célèbre agence de mannequinat IMG. Et quelques mois suffiront à la porter en haut de l’affiche. En février et mars 2020, elle faisait déjà ses tout premiers pas sur les catwalks. Elle marque de sa présence et de son allure les défilés Jil Sander à Milan et Saint Laurent à Paris. Fait rare : on lui attribue très vite le statut de mannequin « mainboard », sans passer par l’étape « scouting ».

Couverture de Vogue Paris, septembre 2020.
Couverture de Vogue Paris, septembre 2020.

Et en septembre 2020, elle fait la couverture du Vogue Paris, la bible de la mode internationale. Devenue l’un des visages du mannequinat moderne, contemporain, en phase avec son époque, elle affiche son aisance, son rapport sans complexe à son métier. Une silhouette venue de loin, mais aussi une personnalité universelle, un message vivant sur l’égalité, la diversité, l’Afrique et sa place dans le monde. Malika Louback a de qui tenir. Sa mère, Moumina Houmed Hassan, est ministre djiboutienne de la Femme et de la Famille depuis 2016, après une carrière remarquée dans le monde des ONG et à l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

Dans la même rubrique

Le géant africain s’enlise dans la crise du Tigré. Et les forces centrifuges historiques, ethniques, régionales pourraient accélérer les fractures. Sans compter l’implication de l’Érythrée...Le deuxième pays le plus peuplé du continent doit impérativement réformer son modèle institutionnel, son vivre ensemble pour éviter le crash.

Publié en avril 2021

La disparition brutale d’Hamed Bakayoko, Premier ministre, compagnon de route du président Ouattara, personne clé du dispositif politique, a stupéfié la Côte d’Ivoire. Le pays se relève de ce traumatisme, tout en cherchant à reprendre le cap de la modernisation.

Publié en avril 2021

L’archevêque émérite de Douala s’est éteint le 3 avril à 90 ans. Et avec lui, l’une des figures les plus emblématiques de la lutte pour la démocratie et les libertés au pays de Paul Biya. Il aura notamment lutté jusqu’au bout pour le retour au calme dans les zones anglophones.

Publié en avril 2021