Aller au contenu principal
Entretien

Mohamed Mbougar Sarr
« La littérature est un pays de liberté absolue »

Par Astrid Krivian - Publié en novembre 2021
Share

Son nouveau roman, La Plus Secrète Mémoire des hommes, vient d’obtenir le prestigieux prix Goncourt. Et dynamite la scène littéraire. Le jeune virtuose sénégalais propose une épopée totale, historique, transcontinentale et polémique, inspirée par le parcours tragique de l’écrivain Yambo Ouologuem.  Nous l’avons rencontré quelques jours avant le prix. Une interview en toute liberté sur la force de la littérature. Exclusivité Afrique Magazine.

Mohamed Mbougar Sarr. AMANDA ROUGIER
Mohamed Mbougar Sarr. AMANDA ROUGIER

​​​​​​​La littérature est sa patrie profonde, son continent intérieur. Né en 1990, enfant friand de lectures, de dictionnaires et de Scrabble, Mohamed Mbougar Sarr écrit dès l’adolescence des reportages dans un journal. Après ses études secondaires au Prytanée militaire de Saint-Louis, au Sénégal, il étudie la littérature et la philosophie en France à l’École des hautes études en sciences sociales. En 2014, il publie son premier roman Terre ceinte (prix Ahmadou Kourouma, Grand prix du roman métis), puis Silence du choeur en 2017 (prix Littérature monde) et De purs hommes l’année suivante. Son nouvel ouvrage, La Plus Secrète Mémoire des hommes, est actuellement en lice pour les prestigieux prix Goncourt, Renaudot, Fémina et de l’ Académie française. L’intrigue ? De nos jours, Diégane Latyr Faye, jeune auteur installé à Paris, enquête sur...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Installée à Abidjan (depuis 2012) et à Dakar (2018), entièrement impliquée dans les nouveaux circuits de la création continentale, elle vient d’ouvrir une galerie en plein centre de Paris. L’objectif : rapprocher ses artistes de la globalité. Entretien « un pied sur terre » (du nom de l’exposition inaugurale).

Publié en novembre 2021

Le 30 novembre, elle sera la première femme noire à reposer  au Panthéon, nécropole des illustres de la République. Petite-fi lle  d’esclaves afro-américains naturalisée, chanteuse, danseuse,  muse et – ce que l’on sait moins – résistante, elle incarne aussi  toutes les ambiguïtés et les complexités de la France  vis-à-vis des citoyens de la différence.

Publié en novembre 2021

Le journaliste et écrivain ivoirien nous envoie une carte postale africaine à propos du phénomène Zemmour.

Publié en novembre 2021