Aller au contenu principal
Maroc

OCP : le virage vert

Par Alexandre Sara - Publié en décembre 2022
Share
Le 3 décembre dernier Mostafa Terrab présente au Roi Mohammed VI le nouveau plan d’investissement de l’OCP. MAP
Le 3 décembre dernier Mostafa Terrab présente au Roi Mohammed VI le nouveau plan d’investissement de l’OCP. MAP

L’OCP poursuit sa profonde mutation industrielle. Un second programme de quatre ans (2023-2027) a été présenté le 3 décembre dernier devant le roi Mohammed VI par Mostafa Terrab, le patron du géant marocain des phosphates. Objectif : augmenter les capacités du groupe, tout en s’orientant stratégiquement vers le développement des énergies vertes et durables. Lors du premier programme d’investissement (2012-2021), l’OCP avait mobilisé près de 8 milliards de dollars et avait vu sa production augmenter de 4 à 12 millions de tonnes. Avec cette nouvelle phase, le groupe se propose d’investir près de 130 milliards de dirhams (12 milliards d’euros) sur les quatre prochaines années, entraînant la création de 25 000 emplois directs et l’accompagnement de près de 600 entreprises marocaines. D’ici 2027, la production devra atteindre 20 millions de tonnes d’engrais par an. Et la roche un volume de 70 millions de tonnes. L’ouverture de nouvelles mines est prévue, avec également un nouveau complexe chimique à Mzinda. Le chiffre d’affaires devrait dépasser les 13 milliards d’euros en 2025, contre un peu plus de 7 milliards en 2021. En parallèle de cette...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Le classement Absa 2022 souligne l’intérêt des investisseurs pour les places du continent, ainsi que leurs stratégies pour surmonter les chocs extérieurs.

Publié en décembre 2022

Le Sénégal fait son entrée en tant qu’observateur au FPEG.

Publié en décembre 2022

Le pays le plus boisé d’Afrique s’apprête à lancer des « green bonds » afin de financer ses projets hydroélectriques.

Publié en décembre 2022